• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Au Puy-en-Velay, la vidéosurveillance s'étend

14 nouvelles caméras vont être installées en 2018 au Puy-en-Velay. Elles vont s'ajouter aux 53 qui sont déjà en service. / © VALERY HACHE / AFP
14 nouvelles caméras vont être installées en 2018 au Puy-en-Velay. Elles vont s'ajouter aux 53 qui sont déjà en service. / © VALERY HACHE / AFP

Au Puy-en-Velay, en Haute-Loire, 14 nouvelles caméras vont être installées en 2018 pour s'ajouter aux 53 qui sont déjà en service dans cette cité de 18.000 habitants. La ville connaît des actes de petites délinquances, mais les délits restent mineurs.

Par MT avec Elodie Monnier

Des caméras dernier cri Full HD au zoom numérique de haute qualité, ont été installées courant décembre 2017. Elles étendent le périmètre de surveillance des rues jusqu'en périphérie de l'hyper centre-ville. C'est le projet 2018 de la mairie : poser 14 nouvelles caméras et atteindre un total de 67 points de contrôles. Le Puy-en-Velay est déjà équipé depuis 2012 de dômes de surveillance. Un véritable arsenal de sécurité qui ne semble pas faire débat du côté des commerçants.

"C'est que je pense que certains se tiennent à carreau à partir du moment où ils savent qu'il y a des caméras", pense Annie Boissonneau, une commerçante.

Au centre-ville, même sentiment de sécurité, cette commerçante a subit un vol par ruse dans son commerce récemment : "Grâce aux caméras, on a pu identifier leur visage, leur véhicule, etc. L'affaire n'a pas évolué parce que peut-être que leur véhicule était volé, mais enfin, je pense que les caméras c'est quelque chose de très important pour la ville, et cela donne beaucoup confiance aux commerçants", raconte Marie-Françoise Croze, elle-même commerçante.

La mairie n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations, on ne sait pas précisément ce qui motive ce goût prononcé pour la vidéo surveillance. Mais pour le groupe minoritaire du conseil municipal, installer d'autres caméras est inutile. "Je pense que l'on est plus rassuré quand on voit des agents en circulation, comme la police municipale. Encore une fois, derrière, on fait plus appel à la civilité qu'aux caméras", explique Laurent Johanny, élu municipal du groupe d'opposition.

Une dépense publique de plus 90.000 euros accompagnée et financée par la région et par l'État. Une dépense infondée pour les uns, dissuasive et rassurante pour les autres.

Au Puy-en-Velay, la vidéosurveillance s'étend
Au Puy-en-Velay, en Haute-Loire, 14 nouvelles caméras vont être installées en 2018 pour s'ajouter au 53 qui sont déjà en service dans cette ville de 18.000 habitants. La ville connaît des actes de petites délinquances, mais les délits restent mineurs. Intervenants : Annie Boissonneau, commerçante / Marie-Françoise Croze, Commerçante / Laurent Johanny, Elu municipal du groupe d'opposition. - E. Monnier / M.L. Robert / M. Canuto / France 3 Auvergne


Sur le même sujet

RUGBY. Le HAKA des joueuses des néo zélandaises

Les + Lus