Connaissez-vous les ruches connectées ?

Publié le
Écrit par S.B avec Maxime Pitavy

On dit souvent de l'abeille qu'elle est la sentinelle de l'environnement mais elle est de plus en plus menacée. Alors pour lui venir en aide, pourquoi pas des ruches connectées ? Au Puy-en-Velay, big data et intelligence artificielle se mettent au service de la compréhension de cette espèce et de ses besoins pour mieux la protéger.

De prime abord, ce sont de simples ruches qui ont essaimé sur les hauteurs du Puy-en-Velay. Mais à y regarder de plus près, on voit des fils électriques cohabiter avec les abeilles. « On a un capteur de température intérieure, température extérieure, de pression atmosphérique et évidemment de poids, une balance qui nous donne à distance le poids. Avec tous ces paramètres, on arrive à connaître la santé de la ruche. On peut intervenir en cas d’urgence si on voit qu’il se passe quelque chose », explique Emmanuel Nurit, directeur associé d'Open Studio. Une technologie qui permet de surveiller la ruche pour mieux protéger les abeilles et qui présente aussi des avantages pour l'apiculteur qui peut suivre, à distance, l'état de ses ruches. « Ça permet aussi de ne pas être toujours en train d'ouvrir la ruche pour voir ce qui se passe à l’intérieur. On a quand même des données qui remontent en temps réel et qui nous permettent d’analyser, de voir ce qui se passe à l’intérieur sans être obligé d’ouvrir. Chaque fois qu’on ouvre les ruches, on stresse les abeilles », affirme Cédric Sibaud, apiculteur amateur.

La technologie "au service de l'environnement"

La ruche connectée n'a rien de commercial : elle est en logiciel et matériel libre, ce qui signifie que tout le monde peut venir butiner les informations pour la reproduire. L'intérêt du projet se situe plutôt dans la recherche et la protection de la biodiversité. « On est soucieux du poids du numérique et du digital sur l’environnement. On est conscient que le numérique apporte beaucoup de chose mais qu’il pèse aussi sur l’environnement. Ici, on essaye d’apporter des solutions technologiques au service de l'environnement », indique Emmanuel Nurit.

Sensibiliser les plus jeunes

Des ruches sont installées à proximité des écoles, l'occasion de piquer la curiosité des plus jeunes et les sensibiliser à l'importance du rôle des abeilles. « On va pouvoir surveiller si la reine des abeilles a chaud ou froid, et si les abeilles sont bien en groupe pour passer l’hiver. C’est très important pour les apiculteurs », leur explique Emmanuel Nurit. Et les enfants sont réceptifs : « C'est pour savoir le chauffage, pour savoir combien de kilo ça fait… », explique une petite fille, suivie par une camarade : « Ça permet de voir la ruche, si elle va bien, de loin ». « Avec les abeilles, on peut avoir plusieurs autres fleurs parce qu'elles transmettent le pollen », explique un autre enfant. Certains sont même inquiets : « Selon moi elles sont un peu menacées à cause de la pollution ». La prochaine étape est de doter le dispositif d'une Intelligence Artificielle pour pouvoir alerter l'apiculteur en fonction des données analysées.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité