Coupe de France de football : on connaît enfin le stade qui accueillera le match Le Puy contre Rennes

Le Puy Foot rencontrera Rennes en Coupe de France le 29 février. Un quart de finale historique dans un stade mythique : c’est la bonne nouvelle annoncée ce mercredi 14 février.

Le match de quart de finale de Coupe de France entre Le Puy Foot et Rennes aura lieu jeudi 29 février au Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne à 20h45, s’est félicité le club altiligérien ce mercredi 14 février. La rencontre ne pouvait se disputer au Puy car le stade Massot dont le Puy Foot est résident n'est pas aux normes, et présentait en outre un problème au niveau de l'assistance vidéo pour l'arbitrage. Le match aurait pu se jouer à Rennes, mais le stade Geoffroy-Guichard était le premier choix des dirigeants du Puy : “La fédération nous avait autorisé jusqu'à aujourd'hui à midi pour travailler sur le choix du stade. On a travaillé depuis 7 jours pour essayer d'évaluer les deux possibilités : le Roazhon Park à Rennes et Geoffroy-Guichard, bien évidemment. Un vote s'est fait au sein du bureau et la voix de Saint-Étienne a dominé. On a travaillé avec la métropole et l’ASSE, pour mettre en place une telle organisation. Au terme de ces diverses tractations et divers entretiens avec des gens qui ont été très coopératifs, on a pu dire feu vert pour Saint-Etienne", a déclaré Christophe Gauthier, le président du club. Il avait écarté la possibilité de jouer à Clermont-Ferrand où le stade est en travaux. 

Un coût important pour le club

Le coût de cette délocalisation à Saint-Etienne sera de 150 000 euros pour Le Puy Foot. Le club aurait fait une meilleure opération financière en jouant à Rennes, alors, le président espère que les supporters joueront le jeu : “Il faudra qu’il y ait beaucoup de monde, parce qu’on a anéanti l'aspect économique en n’allant pas à Rennes. Il faudra qu'on ait 20 000 personnes au stade pour faire en sorte que Le Puy puisse quand même avoir une petite marge positive. Arriver en quart de finale et ne pas faire de positif, ce serait un drame pour le club, toute son organisation et tous ses bénévoles. La location du stade et tout ce qui va autour, sécurité, SDIS, police et tout ce qu’il faut, on arrivera aux alentours de 150 000€, chose qui était inespérée avant ces négociations, avant ces tractations. La métropole et l'ASSE ont fait en sorte qu'on puisse y arriver”, indique Christophe Gauthier. Le club évolue en D2, et son adversaire en Ligue 1.

Remercier les supporters

Le club a donc sacrifié l’aspect financier, mais pour Christophe Gauthier, le jeu en vaut la chandelle : “Avant, il y avait bel engouement, mais depuis la décision de Geoffroy-Guichard, il y a un engouement décuplé. Tous les joueurs, tout le staff souhaitaient vraiment aller à Saint-Étienne et avec la réponse favorable, ils vont nous offrir un grand jour. L’équipe qui recevra sera Le Puy, pas très loin, dans un stade mythique avec un engouement qui va monter crescendo pendant ces prochains jours, c'est forcément quelque chose d'exceptionnel.” C'est la première fois de son histoire que l'équipe se hisse en quarts de finale de la Coupe de France. Alors, Le Puy a tenu à faire ce geste pour les supporters : “C'était un respect des dirigeants envers leurs spectateurs qui viennent tous les samedis. On a souhaité faire en sorte qu'ils puissent aller juste à côté dans ce stade mythique”. Au tour précédent, les Altiligériens avaient éliminé Laval (L2) 2 à 1.