• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“Chiante”, pour les vieux, pour les riches,… Quand la musique classique lutte contre les clichés

La musique classique est variée, elle va du Moyen-Âge à aujourd’hui. Elle peut être triste, joyeuse, mélancolique, elle reflète les sentiments du moment, elle peut être aussi agressive, elle peut nous faire rêver. / © N. Hugot
La musique classique est variée, elle va du Moyen-Âge à aujourd’hui. Elle peut être triste, joyeuse, mélancolique, elle reflète les sentiments du moment, elle peut être aussi agressive, elle peut nous faire rêver. / © N. Hugot

La musique classique traîne derrière elle de nombreux clichés. Nous profitons du Festival de la Chaise-Dieu, en Haute-Loire, qui se déroule jusqu’au 1er septembre, pour lutter contre ces clichés. 

Par Aurélie Albert

Le Festival de la Chaise-Dieu est l’endroit idéal pour rencontrer des passionnés de musique classique. Et c’est aussi le moment idéal pour lutter contre les clichés dont elle souffre parfois. Oui, on entend souvent que la musique classique est chiante, ou encore que la musique classique, c’est pour les vieux. Alors pendant le Festival de la Chaise-Dieu, nous nous sommes donné pour mission de lutter contre ces clichés ! Des festivaliers, des bénévoles, des musiciens ou encore des membres de l’organisation nous ont aidés à lutter contre ces images négatives qui peuvent lui coller à la peau. 
 

La musique classique serait "chiante" 

Avez-vous déjà tenté de mettre de la musique classique lors d’une soirée entre amis ? Personnellement, j’ai fait le test et j’ai tout de suite eu la même réflexion « la musique classique, c’est chiant ». Alors je profite du Festival de la Chaise-Dieu pour prouver que, non, la musique classique n’est pas ennuyeuse. Et pour m’appuyer dans cette démarche, je suis allée voir, d’abord, Julien Caron, le directeur du Festival. 
 


« La musique classique est variée, elle va du Moyen-Âge à aujourd’hui. Elle peut être triste, joyeuse, mélancolique, elle reflète les sentiments du moment, elle peut être aussi agressive, elle peut nous faire rêver. Elle est aussi exigeante. Elle s’adresse à l’intelligence, à l’émotion d’abord, à la sensibilité. Elle demande des efforts pour aller vers elle. C’est assez magique d’ailleurs », nous explique le jeune directeur de 32 ans. 

J’en profite pour lui demander quelques conseils pour écouter la musique classique. « Il ne faut pas la sacraliser, on n’a pas forcément besoin d’être dans un fauteuil, avec un vieux phonographe. Elle peut s’écouter à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, elle peut s’écouter sous la douche, dans une voiture, avec des amis. N’importe quand avec n’importe qui. Elle demande juste un peu d’attention »

Pour ceux qui trouvent que la musique classique est ennuyeuse, il donne un dernier conseil : écouter la musique classique en live, pendant des concerts. Et justement, c’est ce qui a converti Lisa Bentivenga, 18 ans. C’est la première année qu’elle est bénévole au Festival de la Chaise-Dieu. Elle vient de Nîmes et, avant de venir, elle ne connaissait pas trop la musique classique. « Elle a un rythme assez différent des musiques actuelles qu’on écoute en tant que jeune. Ici, j’écoute en live les orchestres et les instruments. Et ça a changé ma vision de la musique classique », explique la jeune fille. Son coup de cœur, après quelques jours de concerts, c’est la 9e symphonie de Beethoven.

Écouter les symphonies pour se mettre à la musique classique, c’est le conseil que donne une autre bénévole du Festival. Marianne Sabatier a 23 ans et c’est sa cinquième année de bénévolat. Il faut dire aussi que Marianne est une musicienne, elle joue de la flûte traversière. « J’étudie la musique depuis que j’ai 6 ans et je trouve ça libérateur. J’aime écouter les orchestres, et écouter les instruments. C’est très sonore. C’est quotidien pour moi. Pour ceux qui veulent se mettre à écouter de la musique classique, je leur conseillerais d’écouter les grandes symphonies. C’est très sonore, ça crash, on peut commencer avec la musique romantique et ensuite la musique baroque », ajoute la musicienne. 

Alors maintenant, vous saurez quoi répondre à ceux qui vous disent que la musique classique est chiante. 
 

La musique classique serait réservée aux riches 


Aller à un concert de musique classique serait réservé à une certaine classe sociale. Déjà, on a tous l'image des longues robes de soirée et des costumes bien apprêtés des personnes qui vont à ce genre de concert. Mais heureusement, les temps ont bien changé, comme le remarque Bernadette Champion, une consommatrice régulière de concerts de musique classique. "J'ai le sentiment que la musique classique s'est adapté à tout le monde. C'est plus facile de venir à un concert, il y a du progrès. Ne serait ce que la tenue vestimentaire, on peut venir sans passer par la tenue correcte exigée, on vient seulement écouter de la musique. Par exemple, pour le concert de ce soir, Concerto pour violoncelles de Haydn, j'ai payé ma place 17 euros et je suis bien placée, ce n'est vraiment pas cher"

Une politique d'ouverture que le Festival de la Chaise-Dieu accentue chaque année avec une programmation en accès libre et une programmation payante. Et en accès libre ne veut pas dire de moins bonne qualité, comme le souligne Julian Caron, directeur du festival. "Pour ce qui est des formats payants, ils sont importants pour le financement du festival. La grille tarifaire va de 9 à 95 euros. On a des formats spéciaux aussi, par exemple, on ouvre un contingent de places pour les habitants de la Chaise-Dieu au prix plancher de 9 euros. On contribue de cette manière à ce que la musique classique soit accessible à tout le monde et à tous les budgets"
Il ajoute : "il y a une phrase d'une pianiste que j'aime bien - oui, la musique classique est élitiste, non pas parce qu'elle s'adresse à une certaine classe sociale, mais parce qu'elle s'adresse à la meilleure part de nous-mêmes - C'est une phrase d'Anne Quéffelec"

 

La musique classique serait une musique pour les vieux 

Le stéréotype le plus répandu sur la musique classique reste qu'elle serait un truc de "vieux". Dans les concerts, il n'y aurait que des personnes âgées et les jeunes bouderaient ce genre musical. Mais il est difficile de réduire la musique classique à une tranche d'âge. Clémentin Bonjour, jeune bénévole au Festival de la Chaise-Dieu, est catégorique : "Non, la musique classique n'est pas un truc de vieux. Moi, par exemple, j'ai 20 ans et je fais partie de plein d'orchestres symphoniques où on est plein de jeunes à jouer de la musique classique. Après, effectivement, il y a beaucoup de personnes âgées qui viennent dans les concerts, mais ce n'est pas toujours évident de se payer une place. Même si aujourd'hui, il y a des solutions pour démocratiser tout ça. Ca donne l'impression que c'est vieux parce qu'il y a des personnes âgées qui y vont, alors qu'il y a des jeunes"
 
Et ce n'est pas le seul au Festival de la Chaise-Dieu, tous les bénévoles ont, de près ou de loin, une affection pour la musique classique. Souvent, c'est une question d'éducation. C'est l'avis de Marielle, 16 ans et bénévole depuis deux ans au Festival : "Je trouve que la musique classique n'est pas quelque chose de vieux. Au contraire, ça se renouvelle tous les ans. Je trouve qu'il n'y a pas assez de sensibilisation à la musique classique à l'école. Si je n'avais pas fait de la danse ou si je n'étais pas venue au festival, je n'aurais pas connu la musique classique. On devrait davantage communiquer sur ce genre de musique".
 

Au Festival de la Chaise-Dieu, justement, des ateliers ou des concerts sont organisés pour sensibiliser les enfants. Un moyen de renouveler le public de la musique classique. "Un plus jeune, il faut l'inciter à aller à des concerts, explique Stéphanie Vouillot, une des professeures de musique dans les stages du festival. Quand on leur fait écouter, ils ont souvent des a priori en disant que c'est de la musique de vieux parce que la plupart des compositeurs dont on leur parle sont morts depuis longtemps".

Donc, non, la musique classique n'est pas un truc de vieux, n'est pas un truc de riches, et n'est pas "chiante"… Il faut juste prendre le temps de s'y intéresser et de s'en imprégner.   
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus