Sécheresse : un petit village de Haute-Loire ravitaillé en eau par camion-citerne

La Haute-Loire vient de passer en vigilance renforcée pour cause de sécheresse. Partout sur le département, sauf sur l'axe Allier, l'utilisation de l'eau va être restreinte. Dans certains villages, les forages sont à sec et des ravitaillements en eau sont mis en œuvre, comme au Bouchet-Saint-Nicolas.

Chaque matin, c’est le même rituel. Même si elle est toujours attendue avec impatience, depuis un mois, la tournée du collecteur de lait revêt un caractère un peu différent. Christophe Descours ravitaille en eau la commune du Bouchet-Saint-Nicolas, en Haute-Loire. La sécheresse est passée par là et plusieurs villages du département font désormais appel à des ravitaillements en eau. Le collecteur de lait indique : « Je suis sollicité sur quasiment une dizaine de communes. C’est surtout le cas depuis une semaine. Il y a différentes communes du secteur ».

Un lac pour pomper l’eau

Au Bouchet-Saint-Nicolas, l’un des deux forages qui alimente le château d’eau communal est à sec. Christophe Descours et sa citerne vont y effectuer une dizaine de rotations soit l’équivalent d’environ 120 m3 d’eau. Ce volume est suffisant pour couvrir les besoins de la population pour deux jours mais pas assez pour les besoins agricoles. Un autre système a donc été mis en place : un droit de pompage dans le lac volcanique du Bouchet. Josette Arnaud, maire du Bouchet-Saint-Nicolas, explique : « C’est compliqué en ce moment. Il faut gérer notre château d’eau potable sur le village. Il faut aussi gérer le lac pour les animaux, puisque les agriculteurs viennent pomper l’eau pour abreuver leurs animaux. On jongle ».

Une collecte réglementée

Quelque 60 m3 d’eau peuvent être collectés par jour. Il s’agit d’une contrainte pour les agriculteurs qui ne peuvent s’y rendre que pendant deux heures le matin et deux heures le soir. Mais ici chacun a bien conscience que les circonstances sont inédites. Thierry Arnaud, agriculteur, souligne : « C’est la première année que je vois si peu d’eau. Depuis le 1er janvier, on en est à 204 litres d’eau. Il n’y a pas eu de neige l’hiver dernier, on n’a pas de réserves d’eau. C’est la première fois que je vois une sécheresse comme ça. Il fait énormément chaud ».

D’après les prévisions météo des prochains jours, la situation ne devrait pas s’améliorer. D’autres communes pourraient encore se rajouter à la tournée de Christophe Descours, le livreur d’eau.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité