Tour de France 2020. Romain Bardet : « J’ai envie d’y aller »

Jeudi 16 avril, le coureur auvergnat Romain Bardet a annoncé vouloir prendre le départ du Tour de France 2020. / © MARCO BERTORELLO / AFP
Jeudi 16 avril, le coureur auvergnat Romain Bardet a annoncé vouloir prendre le départ du Tour de France 2020. / © MARCO BERTORELLO / AFP

Jeudi 16 avril, au cours d’une conférence de presse, le coureur originaire de Brioude en Haute-Loire, Romain Bardet, a annoncé son intention de participer au Tour de France 2020. Il devrait se tenir du 29 août au 20 septembre.
 

Par Catherine Lopes

C’est au cours d’une conférence de presse que Romain Bardet a officialisé son intention de participer au Tour de France 2020, jeudi 16 avril. Le leader auvergnat d’AG2R La Mondiale avait initialement prévu de faire l’impasse sur cette compétition. Mais les bouleversements du calendrier dus à la pandémie de coronavirus COVID 19 lui ont fait changer ses plans. La Grande boucle devrait se tenir du 29 août au 20 septembre. Le Brivadois déclare : « On s’est vraiment réjoui de cette nouvelle programmation du Tour. C’est vraiment une bonne nouvelle que l’on attendait. Car on envisageait quand même le pire des scénarios, à savoir presque une saison blanche. Se dire qu’il va y avoir le plus gros événement du cyclisme mondial qui va se tenir, et le premier à la fin du mois d’août, c’est quand même une grosse perspective. J’ai faim de compétition, j’ai faim de remettre un dossard ». 

Une année à grande inconnue

Il ne veut pas s’épancher sur la stratégie et les objectifs, car « Ce n’est pas du tout opportun ». Romain Bardet espère participer aux Mondiaux, mais ne sait pas encore s’il sera sur les rangs pour le Giro ou la Vuelta. Il explique : « C’est une année à grande inconnue. Il est trop tôt pour parler d’objectifs sportifs. On ne sait pas quelle est notre condition, toutes les cartes vont être rebattues. Je pense qu’il y aura l’intégralité des grands leaders du peloton, le top 30 ou 40 sur ce Tour de France. Vu le parcours proposé, ça va en faire une course palpitante ».

Un parcours qui passe en Auvergne

Le Brivadois espère que le sport pourra reprendre ses droits et regoûter aux joies de la compétition. D’autant qu’une étape passera près de son domicile. Il explique : « J’ai le Tour de France bien en tête. J’ai envie d’y aller. La configuration de la saison et de la course est inédite. C’est bien volontiers que j’irai au départ, pour faire un beau Tour de France et me battre sur un parcours avec des étapes qui me sont chères, avec le passage en Auvergne ». En attendant, le coureur s’entraîne à la maison et avoue n’avoir pris que 1 ou 2 kg depuis le début du confinement. Il est plus inquiet sur des questions d’endurance ou de technique de pédalage.
 

Sur le même sujet

Les + Lus