40 pompiers de l'Isère et de la Haute-Savoie dépêchés en Gironde à l'heure des incendies

Des renforts et relèves de pompiers de toute la France ont rejoint, ce dimanche 26 juillet, la lutte contre l'incendie de forêt qui a déjà ravagé quelque 600 hectares près de Bordeaux. L'Isère a envoyé 20 hommes, tout comme la Haute-Savoie. 

© AFP
Depuis samedi soir et jusqu'à l'aube, quelque 300 renforts de sapeurs-pompiers venus de toute la France sont arrivés pour épauler leur 380 collègues épuisés de Gironde et de départements voisins déjà en soutien. La colonne de renforts Rhône-Alpes a donc envoyé des hommes de l'Isère, de Haute-Savoie mais aussi de la Loire. Les Isérois arrivent avec quatre engins et les Haut-Savoyards avec huit. 

Sur place, le feu est jugé "très préoccupant, il continue de progresser", explique la préfecture. Un incendie qui pose problème, car même si le vent est tombé, "le feu a développé suffisamment d'énergie pour créer son propre vent", précise le directeur-adjoint des pompiers de Gironde, le colonel Dominique Mathieu. Selon l'officier, les pompiers luttent "pied à pied" pour créer des boucliers afin de protéger les zones ciblées, mais le feu a tendance à passer sur les côtés.

Au-delà de la maîtrise du feu, les pompiers vont être voués à un "chantier de plusieurs jours" à Saint-Jean-d'Illac pour traiter les points chauds, séparer les zones brûlées des zones épargnées.

L'incendie de Saint-Jean-d'Illac est le plus important depuis trois ans en Gironde, un département recouvert à plus de 45% de forêts, au coeur du massif forestier de Gascogne (un million d'hectares), et fréquemment soumis en été à de multiples départs de feu par jour. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers