EN IMAGES. Des centaines d'animaux et plus de 80 000 personnes dans les rues d'Annecy pour la traditionnelle descente des alpages

durée de la vidéo : 00h01mn46s
La 50e descente des alpages a rassemblé plus de 80 000 personnes à Annecy. ©FTV

Ce samedi 14 octobre, les vaches, brebis, chèvres et autres animaux ont envahi les rues d'Annecy, en Haute-Savoie. Un défilé festif sous les yeux de 80 000 spectateurs venus célébrer le 50e anniversaire de la descente des alpages.

Les rayons de soleil se font rares. Les averses, elles, se succèdent. Mais rien ne pouvait gâcher la fête populaire à Annecy, en Haute-Savoie, ce samedi 14 octobre. Dans les rues de la Venise des Alpes, 80 000 spectateurs n'auraient manqué le spectacle pour rien au monde.

Pour son 50e anniversaire, la descente des alpages a tenu toutes ses promesses. Devant une foule amassée dans la vieille ville, les vaches, les chèvres, les moutons ou encore les oies défilent comme des rois sous des airs de musique traditionnels qui ont intrigué certains Annéciens : "On a ouvert la fenêtre, et en réalité, c'était la montagne chez nous avec les vaches, les brebis, les chèvres ! C'est trop bien !" s'esclame un habitant, les yeux émerveillés.

Valoriser le métier d'agriculteur

Mais avant d'entrer en scène, les animaux sont pouponnés par leurs éleveurs durant toute la matinée. Descendant tout juste des alpages, les cheptels sont lavés, brossés et décorés. Quelques fleurs ou quelques foulards, chacun se doit d'être irréprochable avant de se pavaner dans les rues d'Annecy.

Ce temps de préparation est un moment propice à l'échange entre les agriculteurs et le public. L'occasion de faire découvrir tous les contours du métier d'éleveur. "Il y a souvent des gens qui demandent de quelle race de vache il s'agit", nous dit une agricultrice en chouchoutant une de ses tarines.

Dans les allées, les curieux se pressent autour des enclos pour caresser les animaux notamment les chèvres de Bernard Marchand. Cet éleveur a quitté le massif des Bauges la semaine dernière pour regagner la plaine. "C'est toujours intéressant de montrer que les alpages sont encore vivants et surtout de faire passer nos messages. Par exemple, avec toutes les activités pratiquées aujourd'hui en montagne, il faut continuer de respecter notre métier, que ce soit pour les gens adeptes de vélo électrique, de parapente ou autre", explique l'agriculteur.

Au-delà de ce moment de partage avec le public, la descente des alpages reste une célébration de l'agriculture et de ses pratiques. Un rendez-vous incontournable. "On amène un peu de folklore en montrant nos animaux au grand public. [...] Il faut toujours faire un petit peu de promotion !" se réjouit Bernard Marchand. 

Grenoble envahi aussi par les cheptels

En ce samedi 14 octobre, la capitale des Alpes accueillait elle aussi la descente des alpages. Les rues du centre-ville ont laissé place au défilé des animaux. Tout au long de la journée, des animations ont été organisé autour du pastoralisme et des produits locaux, à l'image de la tentative de record du monde de la plus grande tartiflette.

durée de la vidéo : 00h00mn31s
A Grenoble, la descente des alpages a envahi le centre-ville ce samedi 14 octobre. ©FTV

La journée s'est conclue par une traite des vaches sur la place Vaucanson. L'occasion pour le public de leur découvrir les pratiques actuelles de l'élevage en montagne. La descente des alpages s'ancre année après année dans le calendrier grenoblois comme une tradition. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité