Haute-Savoie : le festival "Au Bonheur des mômes" sensibilise le jeune public à l'écologie et à l'engagement citoyen

Le festival "Au Bonheur des mômes", dans la station du Grand-Bornand (Haute-Savoie), fête de dimanche 21 août à vendredi 26 août sa 30e édition, bulle d'insouciance avant la rentrée mais aussi de sensibilisation du jeune public à l'engagement citoyen.

Quelque 90.000 spectateurs, pour une population à l'année de 2.000 habitants, sont attendus lors de ce rendez-vous des enfants et du spectacle vivant, où 90 compagnies locales et internationales (Italie, Canada, Suisse, Espagne, Pays-Bas, Belgique) donneront près de 600 représentations.

Un festival engagé et écologique 

Ce festival, qui se déroule dans différents lieux de la station, se veut "engagé", défendant l'écologie, le droit à la différence et le vivre-ensemble selon Isabelle Pochat-Cottilloux, directrice générale et administrative de l'événement.

Mercredi, le festival, doté d'un budget d'un million d'euros dont la moitié de recettes propres, présentera ainsi son grand plaidoyer "Quels enfants laisserons-nous à la planète ?", sensibilisant notamment au danger des écrans. Parmi les premiers signataires, le photographe Yann Arthus-Bertrand, l'éditrice et ancienne ministre Françoise Nyssen, et les comédiens Jacques Gamblin et Charles Berling.

Nous ne prenons pas les enfants pour des imbéciles ou des porte-monnaie sur pattes

Alain Benzoni, directeur général et artistique

Le directeur artistique s'est engagé à refuser toute opération commerciale lors de cette semaine. Signe de l'attachement à la manifestation, "des enfants qui venaient il y a trente ans viennent aujourd'hui avec leurs enfants", relève Mme Pochat-Cottilloux.

Un espace professionnel permet également à 300 programmateurs de venir faire leur marché.