Haute-Savoie : pour récupérer sa fille, il s'accroche pendant 5 km au capot de voiture de son ex-femme

L'histoire aurait pu très mal se terminer ! En Haute-Savoie, suite à une dispute entre ex-conjoints, un homme de 34 ans s'est retrouvé accroché au capot de voiture de son ex-femme... qui n'a pas hésité à rouler ainsi pendant plusieurs kilomètres.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Arnaud Journois - Maxppp.
Un homme de 34 ans qui voulait récupérer sa fille s'est retrouvé en bien mauvaise posture ce dimanche 23 août en Haute-Savoie. Il n'a pas hésité à grimper sur la voiture de son ex-femme, qui elle... n'a pas hésité à prendre la route avec lui sur le capot.

L'incident s'est produit dimanche en fin de matinée à Seynod. Une mère de famille comptait emmener sa fille avec elle en voiture dans laquelle se trouvaient déjà trois autres de ses enfants issus d'une première union.

La situation n'a visiblement pas plu à son ex-mari, le papa de la jeune fille. Pour "contraindre [son ex-femme] à rester sur place et ainsi récupérer sa fille", il n'a pas hésité à s'agripper au capot de la voiture, explique un enquêteur de la compagnie de gendarmerie d'Annecy.

Cela n'a pourtant pas empêché la mère de famille de démarrer la voiture et de commencer à rouler avec son ex-mari... sur le capot ! Elle a pris la direction de son domicile en empruntant la route départementale 1201 et a roulé pendant environ 5 kilomètres. Très en colère, le père essayait quant à lui de faire stopper le véhicule "en arrachant les essuie-glaces, en frappant le pare-brise et les vitres, parvenant à en briser certaines", racontent les gendarmes.

C'est finalement en profitant "d'un ralentissement" que l'homme est parvenu à descendre de la voiture à hauteur de la commune de Treiges. Son ex-femme a quant à elle poursuivi sa route avant d'être arrêtée par une patrouille de la brigade de gendarmerie de Rumilly venue en renfort de celle de la brigade de Seynod déjà engagée. La conductrice a été placée en garde-à-vue puis présentée au parquet ce mardi 25 août. Placée sous contrôle judiciaire, elle s'est vue notifier une comparution en justice à une date ultérieure. 

Le père de famille, qui a roulé pendant cinq kilomètres sur le capot, n'a heureusement pas été blessé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite faits divers