"Ici, j’ai eu l’impression de faire mon devoir" : le chanteur et ex-chasseur alpin Hugues Aufray décoré lors du centenaire du 27e bataillon à Annecy

Le chanteur Hugues Aufray a participé ce samedi 15 octobre au centenaire du 27e bataillon de chasseurs alpins de Haute-Savoie. L’artiste, qui a été décoré de l’étoile bleue devant des milliers de spectateurs à Annecy, se souvient de son passage dans les rangs du 27, durant les années 1949-50.

"Au nom du 27e bataillon et des valeurs que vous représentez, nous vous remettons l’étoile bleue et vous faisons éclaireur d’honneur". Sur la pelouse du Pâquier, à Annecy, le chanteur Hugues Aufray a été décoré avec beaucoup d’émotion. 

Ce samedi 15 octobre, l'artiste de 93 ans a participé au centenaire du 27e bataillon de chasseurs alpins, qui fait la fierté de toute la ville. À ses côtés, des milliers de spectateurs ont assisté au défilé militaire et aux remises de médailles.

Lui-même chasseur alpin pendant plus d’un an, il se souvient de tout ce que lui a apporté cette expérience haut-savoyarde.

France 3 Alpes : Que représente cette étoile bleue pour vous ?

Hugues Aufray : "J’ai fait mon service militaire ici, à une époque où beaucoup de jeunes gens comme moi en 1940 préféraient être dispensés. Moi au contraire, j’étais volontaire. J’ai choisi de venir aux Chasseurs, et j’ai réussi à trouver quelqu'un qui m’a pistonné. J’étais jeune, pas très costaud, assez maigre, je ne mangeais pas à ma faim. Mais je suis arrivé à Annecy et incorporé aux quartiers Galbert. Puis aussitôt envoyé à Bourg-Saint-Maurice où j’ai passé tout l’hiver 1950. Je dois dire que c’est un très bon souvenir, j’ai été très heureux, nourri, logé. J’étais libre d’obéir, ce que je faisais avec plaisir. Je n’ai jamais rechigné à ça. J’ai adoré mon service militaire et je trouve dommage qu’on l’ait supprimé. C’est une expérience extraordinaire dont on prive la jeunesse aujourd’hui. C’est dramatique pour moi. Je défends les valeurs qui me valent aujourd’hui d’être remercié par cette étoile. J’ai déjà reçu quelques médailles comme la Légion d’honneur, mais cette médaille est plus importante que toutes les autres pour moi."

France 3 Alpes : pour quelle raison ?

Hugues Aufray : "C’est quelque chose de particulier, c’est plus modeste. Et moi je suis assez modeste par nature. Beaucoup de gens ont la Légion d’honneur, mais je ne pense pas que beaucoup de gens aient l’étoile bleue du 27e BCA."

France 3 Alpes : Qu’est-ce qui, à l’époque, vous a donné envie de faire votre service militaire et de ne pas y échapper ?

Hugues Aufray : "J’ai certaines valeurs. Mon grand-père, mon père et mon frère aîné ont fait la guerre. Moi, je ne suis pas du tout un militariste agressif. Je dis toujours qu’un soldat est celui qui a choisi ce métier pour maintenir la paix et protéger sa famille. Mais j’avais ce petit complexe de n’avoir participé à rien. J’ai échappé à la guerre d’Indochine et à celle d’Algérie, mais j’ai toujours entendu parler des guerres. Donc, ici, j’ai eu l’impression de faire mon devoir : servir ma patrie et protéger ma famille."

France 3 Alpes : pourquoi avez-vous souhaité rejoindre les chasseurs alpins en particulier ?

Hugues Aufray : "Parce ce que c’est la montagne, c’est un sport transcendantal, car on va vers le ciel. On est plus près des anges que des simples Terriens."

Propos recueillis par Jordan Guéant et Clara Delcroix. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité