"Impossible de travailler !" : 80 caravanes de gens du voyage s'installent sur le terrain des moto-écoles d'Annecy

Les 11 moto-écoles d'Annecy ont découvert dimanche 2 mai l'installation sans autorisation de 80 caravanes de gens du voyage sur les pistes de leur terrain d'entrainement à Saint-Martin-Bellevue. En charge du dossier, la communauté de communes Grand Annecy tente de trouver un autre emplacement. 

© Yannick Lasme

Les moto-écoles d'Annecy sont sous le choc. Depuis dimanche 2 mai, un groupe de caravanes de gens du voyage s'est installé sur les pistes d'entraînement. Plus possible de travailler.

Les onze auto-écoles d'Annecy qui dispensent des cours de moto en vue du permis, disposent d'un terrain avec des pistes d'entraînement. Ce terrain est situé à une dizaine de kilomètres d'Annecy sur la commune de Saint-Martin-de-Bellevue.

Près de 80 caravanes ont élu domicile sur ce Pôle Moto et d'après Yannick Lasme, moniteur de moto et époux d'une gérante d'auto-école, "il s'agirait d'un groupe qui avait été délogé de plusieurs endroits."

Yannick Lasme est allé à la rencontre du doyen du groupe pour engager le dialogue : "Ils n'ont pas du tout l'intention de partir, on leur a indiqué ce terrain comme disponible. Quand je suis allé à la gendarmerie pour porter plainte, les gendarmes m'ont dit qu'il était convenu qu'ils ne prennent pas toute la place. "

Jean-Pascal Albran, conseiller communautaire en charge des gens du voyage pour le Grand Annecy nous explique qu'il s'agit d'un groupe qui est allé de Douvaine pour s'installer sur une zone commerciale à Epagny pour partir ensuite sur le parking du lycée Lachenal à Argonay le tout sans autorisation.

"C'est un groupe que nous ne connaissons pas, nous menons des négociations avec eux, mais ce n'est pas facile, car il n'y a pas de représentant désigné et le dialogue n'est pas simple. On leur a proposé des terrains dont ils n'ont pas voulu. En aucune manière, il leur a été donné l'autorisation d'aller s'installer sur les pistes des moto-écoles. Nous avons juste installé des bennes pour les ordures. Le terrain ne dispose ni d'eau ni d'électricité."

Pour éviter le phénomène "patate chaude ", des discussions sont engagées actuellement avec Rumilly qui dispose d'une aire de grand passage, Chambéry Métropole, pour mettre les moyens en commun.

L'agglomération d'Annecy ne dispose pas quant à elle d'aire de grand passage, mais des recherches sont en cours pour trouver un emplacement pérenne de plusieurs hectares qui pourra à terme accueillir, de mai à septembre, les caravanes des gens du voyage.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets