L'incendie du centre “Ma Bohême” complique sérieusement l'hébergement d'urgence à Annecy

 Le centre d'hébergement d'urgence, le CHRS "Ma Bohème" à Annecy a brûlé dans la nuit le 1er novembre. Avec le dispositif hivernal mis en place et l'afflux de migrants à Annecy,  comment gère-t-on en Haute-Savoie la situation? 

Par France 3 Alpes

"Ma Bohème" à Annecy, accueillait 40 personnes en grande précarité; L'enquête sur l'incendie est en cours. Les importants dégats matériels ont contraint la direction à  reloger les personnes évacuées dans un gymnase voisin. 

Le feu aurait démarré dans le salon de télévision aujourd'hui complètement détruit par les flammes, un feu qui est resté confiné dans cette pièce inoccupé à 1h30 du matin.

Le batiment est équipé de nombreuses caméras de vidéo surveillance qui pourraient permettre de déterminer l'origine criminelle ou pas de cette incendie, les 40 personnes sans abri ou en grande précarité logés ici ont été évacuées et relogées dans un gymnase tout proche.

Thibeault et Damien en font partie, depuis 3 jours ils se sentent orphelins alors ils se retrouvent à l'accueil de jour de l'Herminette c'est là qu'ils viennent trouver du réconfort.

Inquiets, ils s'interrogent quant à leur avenir avec le dispositif hivernal qui s'est mis en place , ils espèrent réintégrer le centre "Ma Bohème", leur "maison provisoire" disent ils.

Après l'incendie de la Bohême à Annecy
Intervenants : Laurence Parrot Directrice de Gaia (Groupement d'Associations d'Insertion Annécien), Thibeault Bourghelle Résident du CHRS "Ma Bohème"


A lire aussi

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne