Un adolescent de 16 ans soupçonné de vouloir "mourir en martyr" interpellé en Haute-Savoie, une enquête ouverte par le parquet national antiterroriste

Plus sur le thème :

Un adolescent, âgé de 16 ans et originaire de Haute-Savoie, a été placé en garde à vue ce mardi 23 avril. Il est soupçonné d’avoir annoncé sur les réseaux sociaux son intention de "fabriquer une ceinture explosive en vue de mourir en martyr". Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête.

Un adolescent âgé de 16 ans, originaire de Haute-Savoie, a été interpellé ce mardi 23 avril et placé en garde à vue, selon une information de nos confrères de l’AFP, confirmée par le parquet national antiterroriste (PNAT) qui a ouvert, ce mercredi 24 avril, une enquête pour "participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle en vue de la préparation de crimes d’atteintes aux personnes".

L’adolescent interpellé en Haute-Savoie

L’adolescent a été interpellé en Haute-Savoie "à la suite de ses déclarations sur les réseaux sociaux annonçant sa volonté de fabriquer une ceinture explosive en vue de mourir en martyr", selon le parquet antiterroriste.

Lors de la perquisition du domicile de ses parents, "différents documents manuscrits dont une déclaration d'allégeance à (l'organisation) Etat islamique" ont été découverts, a précisé la source policière. Selon cette même source, l'adolescent a reconnu avoir eu pour projet de commettre une "action terroriste suicidaire" à la Défense pendant les Jeux olympiques, avec un fusil ou une ceinture explosive.

La garde à vue "vise à déterminer la réalité du projet d'acte terroriste"

Sa garde à vue "vise à déterminer, au regard de la personnalité de la personne gardée à vue, la réalité du projet d'acte terroriste et le cas échéant, son état d'aboutissement", a précisé le PNAT qui confirme que les investigations ont été confiées à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Selon une source proche de l'enquête, le suspect "n'était pas connu de la justice antiterroriste et n'avait pas de fiche S". Mais selon une source policière, le mineur aurait été suivi pour sa radicalisation.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité