"Vivre libre ou mourir" : retour sur l’histoire du 27e bataillon de chasseurs alpins, qui fête son centenaire à Annecy

Ce week-end, les chasseurs alpins fêtent le centième anniversaire de leur bataillon à Annecy. Encore engagé sur tous les fronts, le 27e BCA s’est illustré à de nombreuses reprises au cours du siècle passé. Retour en cinq dates sur l’histoire de ces hommes qui se sont illustrés en France comme à l’étranger.

Du côté d’Annecy, tout le monde reconnaît l’uniforme bleu qui sied aux chasseurs alpins depuis un siècle. Sur ces terres haut-savoyardes, le 27e bataillon est respecté, et même honoré.

En témoigne les milliers de spectateurs qui se sont déplacés au Pâquier d’Annecy ce samedi 15 octobre pour assister à la cérémonie du centenaire du bataillon.

"Ce lien avec les Annéciens est fort et après, je crois qu'on se ressemble, analyse le Colonel Vincent Minguet, chef de corps du 27e BCA. Il y a un phénomène de miroir, car on aime la montagne, les beaux paysages. On partage les mêmes valeurs de liberté et d’amour de la nature. Je crois qu’il y a une alchimie qui a bien pris".

Les hommes du 27e bataillon sont arrivés à Annecy en 1922, mais leur histoire est encore plus ancienne. Depuis plus d’un siècle, ils font preuve de bravoure, en France comme à l’étranger. 

France 3 Alpes a sélectionné cinq dates majeures de leur histoire.

1871 : la création du 27e bataillon

Le 27e bataillon de marche de chasseurs à pied est créé à Rochefort le 30 janvier 1871. Il prend le nom de 27e bataillon alpin de chasseurs à pied (BACP) en 1889.

En 1930, le maréchal Lyautey dira : "L’esprit chasseur ? C’est d’abord l’esprit d’équipe… La rapidité dans l’exercice de gens qui "pigent" et qui "galopent". C’est l’allant, c’est l’allure, c’est le chic, c’est servir avec le sourire, la discipline qui vient du cœur, c’est le dévouement absolu qui sait aller, lorsqu’il le faut, jusqu’au sacrifice total."

1914-18 : l’engagement dans la Première Guerre mondiale

Lors des affrontements, le 27e bataillon paye un lourd tribut. Engagé dans les secteurs les plus difficiles, dans les Vosges et dans la Somme, il perd 1822 officiers, sous-officiers et chasseurs. "Au cours du conflit, il reçoit huit citations, dont six à l'ordre de l'armée qui lui valent l'attribution de la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur. Il est le premier bataillon de chasseurs à obtenir cette récompense suprême" précise l’Armée de Terre sur son site internet.

Georges Clémenceau vient féliciter personnellement le bataillon. Il laisse, comme témoignage de son passage, son surnom, "le tigre", qui devient l'animal représenté sur l'insigne en complément du traditionnel cor de chasse avec son numéro.

1922 : l’arrivée à Annecy

Le 27e BCA prend garnison à Annecy en 1922. Il appartient à la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM). C’est cette date qui marque le centenaire du bataillon annécien, célébré ce week-end. 

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez revivre la cérémonie d’anniversaire qui a eu lieu ce samedi 15 octobre.

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Ce samedi 15 octobre a eu lieu la cérémonie du centenaire du bataillon. ©F3Alpes

1944 : la résistance

À la dissolution de l’armée d’armistice, nombre de chasseurs prennent le maquis. Ils constituent l'ossature de la Résistance en Haute-Savoie. Début 1944, sur le plateau des Glières, ils sont 500 combattants sous les ordres du lieutenant Tom Morel à tenir tête à une division d'infanterie de montagne allemande et à 1200 miliciens. 129 d'entre eux laisseront leur vie, fidèles à leur devise qui est aujourd’hui encore celle du bataillon : "Vivre libre ou mourir". 

Le 27e BCA, "le bataillon des Glières", libérera seul le département en août de la même année.

2008 : l’Afghanistan

De novembre 2008 à juin 2009, le bataillon est déployé en Afghanistan dans la province de Kapisa. "Il se distingue particulièrement en mars 2009 dans la vallée d’Alasaï en infligeant une cuisante défaite aux talibans et reçoit une citation à l’ordre de l’armée" ajoute l’Armée de Terre sur son site internet.

En novembre 2011, le 27e BCA retourne dans la vallée de Kapisa. En récompense des combats menés durant cette mission, le bataillon reçoit une 2e citation à l’ordre de l’armée qui lui vaut le privilège rare d’obtenir une deuxième fourragère, aux couleurs de la valeur militaire.

Aujourd’hui, le 27e BCA est toujours installé à Cran-Gevrier, près d’Annecy. Composé de 1100 femmes et hommes, il continue de participer aux missions extérieures

En février 2022 par exemple, quelques jours après le début de la guerre en Ukraine, les chasseurs alpins ont été envoyés en Roumanie pour veiller sur le flanc Est de l'Europe.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité