• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

ANIMAUX. 21 chiens de laboratoire sauvés de l'euthanasie à adopter en Haute-Savoie

L'un des 21 beagles destinés à être adoptés. / © Marion Feutry - France 3 Alpes.
L'un des 21 beagles destinés à être adoptés. / © Marion Feutry - France 3 Alpes.

Utilisés comme cobayes dans des laboratoires, ils étaient destinés à l'euthanasie mais une association les a récupérés et confiés à un refuge près d'Annemasse en Haute-Savoie. Ce vendredi 5 avril 2019, 21 chiens vont être proposés à l'adoption.

Par Yann Gonon

Ce vendredi 5 avril 2019, à partir de 14 heures, le Refuge de l'Espoir situé à Arthaz-Pont-Notre-Dame, près d'Annemasse en Haute-Savoie, va proposer 21 bébés beagles à l'adoption. Tous ces chiots ont été récupérés par une association. Ils étaient "utilisés" comme "cobayes" dans un laboratoire.

Alain, Torrano, le directeur du Refuge de l'Espoir ne sait pas encore comment il va gérer l'affluence attendue ce vendredi après-midi : "On ouvre à 14 heures, j'imagine qu'il va y avoir 30 ou 40 personnes derrière les grilles". Selon lui, les 21 chiots à l'adoption devraient ainsi tous trouver une famille "avant 18 heures".

Les chiens sont arrivés au refuge mercredi : "c'était le branle-bas de combat" raconte Alain Torrano qui a pourtant l'habitude depuis 6 ans de recueillir des chiens de laboratoire. Cette fois, c'est le nombre de petits pensionnaires arrivés en même temps qui a causé toute cette agitation mais aussi beaucoup d'émotion chez les bénévoles venus prêter main-forte ce jour-là. 
 

Au total, 21 beagles ont ainsi débarqué d'un seul coup en Haute-Savoie. Agés de 2 à 7 mois, les chiots ont été récupérés par l'association "Le Graal", spécialisée dans la réhabilitation des animaux issus des laboratoires. Ces 21 très jeunes chiens ont servi pour des tests d’innocuité de vaccins réalisé dans un loboratoire français... dont on ne saura pas le nom. Une fois les protocoles terminés, ces chiots, pourtant en parfaite santé, sont souvent destinés à être euthanasiés, à moins que des refuges puissent les prendre en charge.

Souvent ces chiens n'ont connu que les cages des laboratoires : "quand on les a sortis, c'était un truc complètement fou de leur faire découvrir la neige" se souvient avec émotion Alain Torrano.
 

Les beagles attendent maintenant leurs nouveaux propriétaires. Tous sont vaccinés, stérilisés pour ceux qui sont en âge de l'être, et équipés d'une puce d'identification. Pour adopter l'un d'entre-eux, le refuge demande 200 euros qui correspondent à l'ensemble des frais vétérinaires.

Le Refuge de l'Espoir est situé à l'adresse suivante : 284 Route de la Basse Arve, 74380 Arthaz-Pont-Notre-Dame.

 

 

Sur le même sujet

Basket : Vichy-Clermont dominé par Roanne

Les + Lus