Cet article date de plus de 5 ans

A Annemasse, le restaurant se transformait en association la nuit venue

Lors d'une opération de contrôle le comité anti-fraudes d'Annemasse a mis au jour de nombreuses infractions dans un restaurant du centre-ville. Outre des problèmes d'hygiène, l'établissement se transformait en association pour poursuivre ses activités durant la nuit.  
© France 3
La "descente" des policiers d'Annemasse et des agents de la Direction Départementale de la Protection des Populations a eu lieu le 20 août dernier, en début de soirée. Dans un restaurant de la rue Alfred Bastin, le contrôle a d'abord commencé par la cuisine. Là, une série d'infractions a été relevée: température des aliments non conforme; découpe du poisson à même le sol; hygiène inacceptable; traçabilité des aliments impossible... 

Les agents de l'Etat ont aussi constaté la présence de deux employées camerounaises non déclarées et sans titre de travail. Les gérants ont justifié leur présence en parlant de bénévolat. L'établissement abritant une association, ils imaginaient passer à travers les mailles du filet. C'est aussi ce statut associatif qui leur permettait de continuer leur activité de débitants de boissons après l'heure légale de fermeture. Un "montage" administratif que les contrôleurs n'ont pas accepté. D'autant que l'activité entraînait de sérieux troubles nocturnes à l'ordre public avec pétition des riverains. Le gérant a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête et la co-gérante a été entendue libre par la police. 

En tout, sept infractions ont été relevées. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers