Après Saint-Tropez, c'est à Megève que le baby-sitting coûte le plus cher

Les tarifs nets de garde d'enfants peuvent varier de près de 10% d'une région à l'autre. Et Megève est à la 2e marche du podium des villes les plus chères en la matière. 

L'étude réalisée par Yoopies, site internet de baby-stting, place trois communes sur son "podium" des villes les plus chères: Saint-Tropez, dans le Var (10,92 euros); Megève, en Haute-Savoie (10,14 euros) et Thoiry, dans les Yvelines (9,75 euros). Le Top 3 des villes les moins chères compte Halluin, dans le Nord, Châteaubriant en Loire-Atlantique (7,53 euros chacune) et Montluçon dans l'Allier (7,58 euros).

Les tarifs nets de garde d'enfants peuvent varier de près de 10% d'une région à l'autre, avec un salaire horaire net moyen en 2015 dans l'Hexagone de 8,65 euros, en hausse de 2,98% par rapport à l'année précédente.

Les parents franciliens sont ceux qui déboursent le plus pour faire garder leur progéniture: le salaire horaire net moyen pour un enfant est estimé à 8,95 euros en Ile-de-France, contre 8,16 euros dans les Pays de la Loire, région aux tarifs les plus bas, souligne cette 3e étude annuelle de la plateforme Yoopies, qui se présente comme le "blablacar du baby-sitting".

Ces chiffres se basent sur les tarifs horaires demandés dans toute la France par les 300.000 baby-sitters inscrits dans la base de données de la plateforme.

La région Rhône-Alpes à la cinquième place des régions les plus chères

Côté régions les plus chères, PACA se situe à la 2e place (8,77 euros), derrière l'Ile-de-France et devant l'Aquitaine et Midi-Pyrénées. Rhône-Alpes est à la 5e place, à 8,54 euros.

Ces tarifs moyens concernent à la fois la garde occasionnelle, la garde périscolaire et celle à plein temps.

L'année 2015 a été marquée par une hausse des tarifs pratiqués dans les départements ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires en 2014 (+3,54%) par rapport à ceux qui l'avaient instaurée dès 2013 (+0, 27%), indique l'étude.