Haute-Savoie : de nouvelles règles pour l’accès au Mont-Blanc et une brigade blanche pour surveiller

Photo d'illustration du Mont-Blanc / © Vincent Isore / MAXPPP
Photo d'illustration du Mont-Blanc / © Vincent Isore / MAXPPP

Cette année, de nouvelles règles régissent l'accès au Mont-Blanc. Seuls les alpinistes ayant au préalable réservé une place en refuge sont autorisés à emprunter la voie royale. Une brigade blanche est chargée de faire respecter cette nouvelle réglementation.

Par MN

Refuges saturés, alpinistes mal équipés, l'accès au Mont-Blanc était devenu problématique la saison dernière. Cette année, de nouvelles règles régissent l'accès au toit de l'Europe. 

Seuls les alpinistes ayant au préalable réservé une place en refuge sont autorisés à emprunter la voie royale. Une brigade blanche est chargée de faire respecter cette nouvelle réglementation. 

Dès l'arrivée au Nid d'Aigle, le point de départ de la voie royale du mont-blanc, la brigade blanche veille. Les alpinistes doivent présenter leur réservation pour l'un des trois refuges de l'itinéraire : le nid d'aigle, Tête Rousse ou le Goûter. 

Sur la voie royale, désormais, pas plus de 214 ascensionnistes sont autorisés par jour. Cela correspond au nombre de places disponibles dans les refuges. L’objectif est avant tout d’éviter la sur-fréquentation.

Trois hommes de la brigade blanche patrouilleront chaque jour sur l'itinéraire durant toute la saison d'alpinisme jusqu'en septembre.

Reportage de Marion Feutry, Maxime Quemener et Jean-Jacques Picca 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus