• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les gendarmes de Chamonix en deuil après le décès d'une des leurs en montagne

C'est au pied d'une flèche de granite baptisée la Vierge, en rive droite du glacier du Milieu, que le corps sans vie d'une alpiniste a été retrouvé, ce vendredi 28 août. La victime était gendarme à la Brigade de Chamonix.

Par Franck Grassaud

C'est vers 13h50 que l'alerte a été donnée. L'alpiniste, âgée d'une quarantaine d'années, venait de chuter de 25 mètres, entre le glacier du Milieu et l'Aiguille d'Argentière. Visiblement, elle a été tuée sur le coup. Ce sont des hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne qui sont venus la récupérer, et n'ont rien pu faire.

Cette gendarme, entrée dans l'armée tardivement, depuis 7-8 ans, avait profité d'une journée de repos pour tenter une ascension avec un ami civil. C'est alors qu'elle redescendait en rappel que la chute a eu lieu, dans la dernière ligne droite. La victime était loin d'être une novice, tout comme son compagnon de cordée. Une enquête a été ouverte par le PGHM.

La mauvaise nouvelle a plongé la brigade de gendarmerie dans la tristesse, alors que la fête bat son plein dans la ville à l'occasion de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Il n'y a dans cette caserne qu'une vingtaine de militaires qui se connaissent particulièrement bien. La femme décédée était arrivée à Chamonix il y a deux ans, poussée par son amour pour la montagne.

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus