Mont-Blanc : un alpiniste de 31 ans meurt après une chute de 700 mètres

Un trentenaire est décédé mardi dans la descente du mont Blanc, du côté italien du massif. Il a chuté sur près de 700 mètres. Les secours n'ont pu que constater son décès.
Le PGHM der Chamonix a ouvert une enquête sur la mort d'un alpiniste dans le massif du Mont-Blanc.
Le PGHM der Chamonix a ouvert une enquête sur la mort d'un alpiniste dans le massif du Mont-Blanc. © REMY GABALDA / AFP

Un alpiniste âgé de 31 ans a trouvé la mort mardi 7 septembre dans la descente du mont Blanc. Le trentenaire d'origine espagnole évoluait sur cet itinéraire avec un autre alpiniste sans être encordé. Il a dévissé et chuté sur de la neige dure près de 700 mètres plus bas, sur le versant italien du Mont-Blanc, dans le secteur de l'arête des Bosses.

Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix, mobilisé sur ce secours aux alentours de 10 heures, n'a pu que constater le décès de la victime. Son corps a été rapatrié à bord de l'hélicoptère de la Sécurité civile, Dragon 74. Le second alpiniste a été auditionné par les gendarmes dans l'après-midi. "Il a simplement vu son compagnon glisser, nous indique-t-on au PGHM. Il s'agit d'une erreur technique, la victime est seule en cause."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers montagne nature justice société