Un jeune homme meurt dans une avalanche à Chamonix-Mont-Blanc, trois autres personnes rescapées

Une coulée de neige d'une trentaine de mètres de large s'est produite ce samedi 20 janvier sur le domaine skiable de Chamonix-Mont-Blanc, dans un secteur hors-piste. Quatre personnes ont été prises dans l'avalanche : l'une d'elle est décédée, une autre a été légèrement blessée. Les deux autres sont indemnes.

Une avalanche a emporté quatre personnes, ce samedi 20 janvier, en début d'après-midi en secteur hors-piste, sur le domaine skiable de Chamonix-Mont-Blanc. La coulée de neige s'est déclenchée "au lieu-dit "les Grossailles", sur le secteur du Tour", précise la préfecture de la Haute-Savoie dans un communiqué.

Le bilan fait état d'un mort, d'un blessé léger et de deux personnes sorties indemnes. À ce stade, aucune précision n'a été donnée sur la nationalité et le profil de la victime, la préfecture indiquant seulement qu'il s'agit d'un "jeune homme".

Les équipes de secours en montagne ont été dépêchées sur les lieux dès 13h40. Un important dispositif "a été immédiatement déployé par le service des pistes de Chamonix-Mont Blanc, renforcé et commandé par le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix", pour retrouver les quatre individus dans cette avalanche "d'une trentaine de mètres de large".

Onze secouristes mobilisés

"Ce sont ainsi cinq gendarmes du PGHM de Chamonix, cinq pisteurs secouristes du domaine skiable, un médecin urgentiste du SAMU74, et quatre équipes cynotechniques" qui sont intervenus pour rechercher les personnes ensevelies.

Ils ont été appuyés par un hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie et un hélicoptère de la société CMBH.

L'enquête sur les circonstances de ce drame a été ouverte sur instruction du Procureur de la République de Bonneville.

Un risque avalanche "marqué" ce dimanche

Le préfet de la Haute-Savoie rappelle que "le risque d’avalanche reste marqué (niveau 3/5) demain en altitude sur les massifs des Aravis, du Chablais et du Mont-Blanc".

Yves Le Breton invite donc tous les pratiquants de la montagne à la prudence, "notamment en secteur hors piste".

Des mesures de bon sens essentielles doivent être observées, telles que se renseigner "auprès des professionnels de la montagne et des offices de tourisme, de signaler son itinéraire à ses proches, de ne pas partir seul et se doter d’un équipement adapté (casque, pelle, sonde, détecteur de victimes d’avalanche, moyens de communication chargés...)"