Haute-Savoie : avec les “Trois jours du bois”, le pôle d'excellence de Rumilly mise sur l'avenir

Employé en ameublement ou en construction, le bois a encore de beaux jours devant lui, selon les acteurs de la filière. / © France 3 Alpes
Employé en ameublement ou en construction, le bois a encore de beaux jours devant lui, selon les acteurs de la filière. / © France 3 Alpes

Organisé par le Pôle d'excellence de la filière bois de Rumilly, le salon se donne pour mission de prouver que ce matériau ancestral est aussi source d'innovation. 

Par France 3 Alpes / ML et ACS

Le bois, matériau de prédilection en Savoie ? Julien Haase, architecte du collège et gymnase de Rumilly, en Haute-Savoie, en est persuadé. Le bâtiment, dont le chantier devrait être achevé ces prochains mois, en est très majoritairement constitué. Seule la dalle de béton n'est pas issue des forêts savoyardes. "On a un tissu d'entreprises sur les Savoie qui est quand même très compétent, souligne-t-il. On est sur un territoire de construction en bois notamment avec tous les projets de montagne. La ressource est là, la filière est là avec la forêt, les scieries puis les entreprises, les menuisiers, les charpentiers..."

Un pôle d'excellence de la fillière bois à Rumilly
Avec Julien Haase, architecte du collège et gymnase de Rumilly, Alexis Martinod, directeur du pôle excellence bois de Rumilly, et Lionel Duchamp, de la Menuiserie Simonetti / Reportage d'Ariane Combes-Savary, Christian Mathieu et Clémentine Fayolle - France 3 Alpes


Depuis ce vendredi, le Pôle d'excellence bois de Rumilly (Haute-Savoie)  convie les professionnels de la filière à la seconde édition des "Trois jours du bois en construction", un salon destiné à partager les usages et connaissances liés à ce matériau emblématique de la région. L'évènement s'ouvre ce samedi au public. Objectif : sensibiliser professionnels et consommateur pour développer la filière. 

Des qualités indéniables


Car malgré un savoir-faire reconnu, les grands projets collectifs, comme le collège, sont encore trop rares. Le matériau présente pourtant de nombreux atouts.
"Il est léger, il a une très bonne qualité isolante, acoustique, énumère Alexis Martinod, directeur du Pôle excellence bois de Rumilly. On est sur des chantiers secs. Dernière qualité : la rapidité d'exécution est très importante puisque vous pouvez tout préfabriquer en atelier."


Le bois souffre néanmoins d'une image qui lui colle à la peau : celle d'un matériau dépassé. Lionel Duchamp, de la menuiserie Simonetti, l'emploie pourtant pour créer des pièces entièrement modulables à l'aide de meubles-cloisons mobiles. "Dans l'esprit des gens, le bois, c'est très bien, assure-t-il. C'est la forêt, les scieries, des planches... Mais en fait le bois est un produit ultratechnologique qu'on peut travailler avec des designers, avec des ingénieurs en intégrant des nouvelles technologies."

D'après le conseil départemental de Haute-Savoie, la filière bois représente 6 700 emplois sur le territoire en 2017. 

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus