• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La débâcle d'Evian-Thonon-Gaillard contre Nancy (3 à 1)

La semaine dernière, et après son exploit face au PSG, l'ETG FC a trébuché à Nancy (3-1) se compliquant ainsi la tâche dans la lutte pour le maintien. Ce soir, le capitaine Olivier Sorlin (en bleu) devra impérativement mener ses hommes à la victoire face, une nouvelle fois, au PSG. / © Crédit Jean-Christophe Verhaegen / AFP
La semaine dernière, et après son exploit face au PSG, l'ETG FC a trébuché à Nancy (3-1) se compliquant ainsi la tâche dans la lutte pour le maintien. Ce soir, le capitaine Olivier Sorlin (en bleu) devra impérativement mener ses hommes à la victoire face, une nouvelle fois, au PSG. / © Crédit Jean-Christophe Verhaegen / AFP

Pour la 33e journée de ligue 1, ETG a mordu la poussière, renouant avec la réalité...Exploit contre le PSG le 17 avril, défaite contre Nancy quatre jours plus tard. Rien n'est jamais joué.

Par France 3 Alpes avec l'AFP

Lendemain de fête, le réveil est difficile. Après avoir brillé en coupe de France contre Paris, Evian s'est laissé distancer par Nancy. Le club rate son retour en championnat. Même équipe, ou presque, mais pas du tout la même performance. 

Pour l'ensemble de l'équipe, un jeu brouillon, manque de précision, ballons ratés ou mal utilisés... Il aura manqué à ETG tout ce qui a fait sa victoire contre le PSG. 

Les Roses n'avaient pas pris de but depuis cinq mois (Nice 3 à 2, le 15 décembre). 

Le match résumé en quelques points 


Dominant globalement les débats, les Nancéiens, qui ont ouvert le score, se sont quand même fait peur quand ETG a su profiter d'une de ses rares occasions.

Le premier but est l'oeuvre d'Alo'o Efoulou, profitant d'un centre de Moukandjo après une ouverture de Grange. La reprise de l'attaquant camerounais est freinée par Laquait mais franchit la ligne (21).

Alo'o Efoulou loupe ensuite un face-à-face avec le portier savoyard (27) et Nancy ne tarde à payer ce manque de réalisme.

Ninkovic lance Khelifa, qui dribble Puygrenie. Se jouant de Grégorini, il égalise (34).

Après une tête de Puygrenier dans les bras de Laquait (60), Moukandjo trouve deux fois l'ouverture sur deux corners de Mangani. Sur le premier, il met le pied (65) et sur le deuxième, sa tête franchit tout juste la ligne (80).

L'ASNL rejoint ETG à la 16e place du classement mais est encore devancé de six unités à la différence de buts (-16 contre -10).

A lire aussi

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus