Cet article date de plus de 4 ans

Le Compte-Nickel fait un tabac dans les Alpes

Depuis deux ans, vous pouvez ouvrir en quelques minutes, chez certains buralistes, un Compte-Nickel. Un compte sans banque qui rencontre un succès phénoménal car il s’adresse à toutes les populations, même celles qui sont exclues du système bancaire classique. 
© France 3 Alpes

Il connaîtrait un succès fou! Depuis sa création en septembre 2014, plus de 325.000 comptes Nickel auraient été ouverts en France.

Le Compte-Nickel, c'est quoi?

C’est un compte en banque, sans banque. Vous l’ouvrez à une borne, le plus souvent placée chez un buraliste. Avec une pièce d’identité et un numéro de téléphone mobile, le tour est joué. Le Compte-Nickel est actif immédiatement.

L’opération coûte 20 euros, en échange, vous repartez avec un RIB et une carte bancaire utilisable en France et à l’étranger.


Le Compte-Nickel pour qui?

Tout le monde peut ouvrir un Compte-Nickel. Il n’y a pas de condition de revenu. Les personnes qui n’ont pas un revenu régulier, sans emploi ou même interdits bancaires peuvent ouvrir un compte.

Mais il faut savoir que les découverts ne sont pas autorisés et les dépôts, en espèce, limités à 750 euros par mois.


Pour les buralistes, un bon complément de revenu

Les bornes sont placées dans les bureaux de tabac. Les buralistes touchent 1 euro par compte ouvert et des commissions sur les transactions. Un complément de revenu qui n’est pas négligeable.


Les limites du Compte-Nickel

Pour séduire les nouveaux clients, la société met en avant ses tarifs, moins chers qu’une banque ordinaire. Ils restent malgré tout plus chers qu’une banque en ligne.

Par ailleurs avec un Compte-Nickel, pas de droit au découvert ce qui peut s’avérer gênant en cas de grosse dépense urgente et pas de placement possible non plus.

Reportage Jérôme Ducrot et Didier Albrand
durée de la vidéo: 01 min 38
Le Compte-Nickel en Isère

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie