Maison d'arrêt de Bonneville : mort dans l'incendie de sa cellule, à l'âge de 18 ans...

© DR
© DR

Les secours n'ont rien pu faire pour le sauver ce mardi 5 septembre vers 20h30, à la maison d'arrêt de Bonneville. Ce prisonnier a mis le feu à son matelas dans sa cellule. Il est décédé d'un arrêt cardiaque. Il avait tout juste 18 ans.

Par I.G

En attendant l'arrivée des secours, les gardiens de prison ont tenté de lui faire un massage cardiaque. Peine perdue. Le jeune détenu est décédé, asphyxié par la fumée dans sa cellule. C'est lui qui a mis le feu à son matelas.

Selon nos informations, le jeune homme, originaire du département, était "fragile psychologiquement". Incarcéré "pour plusieurs petits délits mineurs", il venait tout juste d'être transféré au quartier des majeurs. 

Depuis sa mise sous écrou, il avait à plusieurs reprises "fait preuve d'un comportement instable", en juin dernier notamment ; il avait déjà mis le feu à sa cellule.

Il avait d'ailleurs effectué tout récemment un séjour en hôpital psychiatrique avant de réintégrer la maison d'arrêt le 19 août dernier.

Il était encore a priori sous traitement médicamenteux , même si l'établissement n'est pas en mesure de certifier à 100% qu'il le prenait bel et bien régulièrement .

A-t-il voulu indirectement mettre fin à ses jours, ou faire pression sur l'administration pénitentiaire? L' enquête est en cours. C'est le parquet de Bonneville qui est chargé du dossier.

Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus