Cet article date de plus de 8 ans

Moins d'attaques du loup depuis le début de l'année en Haute-Savoie

"Les indices de présence des effectifs de loups sont deux fois moins élevés qu'en 2012", a relevé le comité départemental loup de Haute-Savoie, lors de sa réunion du mois de juin. 
© France 3 Alpes
Chapeauté par le préfet de Haute-Savoie, cette réunion, qui s'est tenue le 7 juin, a été l'occasion de faire le point sur la situation du loup et sur les dommages causés aux troupeaux. 

Dans ce département, on parle toujours de la même meute installée depuis 2007. L'année dernière, son effectif semblait plutôt élevé (entre 5 et 10 individus) et la meute a visiblement élargi son territoire jusqu'au massif de la Tournette. Selon la préfecture, le bilan des dommages s'est alors élevé à 76 constats pour 186 victimes, ce qui a fait de 2012 "une année à forts dégâts".

En ce début d'année 2013, "les indices de présence des effectifs de loups sont deux fois moins élevés qu'en 2012. Deux constats seulement ont été établis, contre 30 en 2012 à la même époque". "Même si l'enneigement tardif de ce printemps peut en partie expliquer ce nombre", explique la préfecture dans un communiqué, "il est probable que l'effectif de la meute soit en baisse".

Le nouveau plan d'action national loup a aussi été présenté. Il doit notamment rendre plus rapides et plus efficaces les interventions sur les loups par tir de défense dans les zones où les attaques sont probables. La notion de "tir de défense renforcé" est aussi introduite en cas de dommages importants. Le plafond national de prélèvements autorisés a été augmenté à 24 (il était de 11 en 2012).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup nature animaux