• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Noyade à Cruseilles (Haute-Savoie) : la victime était poursuivie pour détention d'images pédopornographiques

Tribunal de Thonon
Tribunal de Thonon

Après la découverte d'un corps flottant sur le lac des Dronières, à Cruseilles, vendredi soir, l'enquête s'oriente vers un suicide. L'homme était poursuivi pour détention d'images pédopornographiques.

Par AH

La thèse du suicide est privilégiée dans l'enquête sur la mort d'un homme à Cruseilles, en Haute-Savoie. Son corps avait été repêché par les pompiers dans le lac des Dronières, vendredi 10 mai, en début de soirée.
 

Les gendarmes de Cruseilles ont rapidement retrouvé l'identité de la victime. Il s'agit d'un habitant de Frangy âgé de 68 ans.

Il pourrait avoir mis fin à ses jours.

Il était convoqué à la fin du mois devant le tribunal correctionnel pour détention d'images à caractère pédopornographique.

Aucune trace suspecte n'a été relevée lors de l'examen du corps. Par ailleurs, un témoin affirme avoir vu l'homme garer sa voiture et se diriger seul vers le lac.

"Rien ne permet de penser qu'un tiers a été impliqué (...) toute dimension criminelle a été écartée" nous a confirmé le parquet de Thonon.









 

Sur le même sujet

REPLAY. Dimanche en politique Alpes : 2019, nos sportifs au sommet !

Les + Lus