Privé de télé depuis deux jours, le maire de Saint-Gervais ne mâche plus ses mots

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais
Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais © France 3 Alpes

Une partie du Pays du Mont Blanc a été privée de télé dans les secteurs de Passy et Saint-Gervais du 31 décembre 18h30 au 2 janvier 16h. Le maire de Saint-Gervais ne décolère pas et promet avec humour un boom des naissances.

La télé et Jean-Marc Peillex, c'est une histoire à rebonds. Pendant des mois, le premier magistrat de Saint-Gervais (Haute-Savoie) s'est battu pour que ses administrés obtiennent la TNT. Son voeu a été exaucé mais, en ce début d'année 2013, il a encore attendu 48 heures pour que les petits écrans se rallument sur son territoire. Une panne a touché l'émetteur qui couvre aussi Passy.

"Les personnes âgées, les malades, les personnes isolées ont vu ce lien disparaître et pour beaucoup la seule animation de la soirée du réveillon", explique Jean-Marc Peillex, maire et Conseiller général de Saint-Gervais.


Ce mercredi 2 janvier au matin, alors que la télé n'était toujours pas revenue, l'élu en appelait au préfet et prenait nouvelle fois la plume pour alerter la presse, le "responsable de cette situation (est) la société TowerCast, filiale du groupe NRJ, qui a été pendant 2 jours aux abonnés absents et qui aujourd'hui semble s'enliser dans l'inaction et le silence. Un responsable de TowerCast joint au téléphone vient d'indiquer que sa société n'avait pas d'obligation d'intervention rapide au regard de son cahier des charges". 

Et le maire renchérissait: "un comble, un Etat qui encaisse la redevance, une société privée qui semble autiste. En attendant ce sont les payeurs de la redevance qui trinquent. En cette période de fêtes, ils auraient préféré le champagne à l'écran noir ! ".

Dans un premier communiqué, Jean-Marc Peillex, qui ne manque pas d'humour, avait conclu: "promis, en septembre nouveau boom des naissances"

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.