A quand la déconstruction de l'ancien refuge du Goûter, dans le Mont-Blanc ?

Elle aurait dû débuter ce lundi 19 août. A Chamonix, la destruction de l'ancien refuge du Goûter n'est plus d'actualité. Le permis de démolition n'est plus valable. Il faut donc relancer la procédure et pour l'instant aucune date n'est fixée.

C'est un épisode de plus qui se joue à 3835m d'altitude, autour de l'ancien refuge du Goûter. Sa déconstruction aurait du commencer hier par la découpe et la dépose des tôles qui enveloppent l'extérieur du bâtiment. Mais rien n'a démarré, faute de permis valide. Celui émis en juillet 2011 a expiré en juillet 2013.



Un nouvel obstacle donc pour la Fédération française des clubs alpins et de montagne après l'ouverture du nouveau refuge, plusieurs fois reportée,puis finalement validée en juin dernier.

Un rebondissement qui contente les opposants à cette démolition, comme le maire de St Gervais, Jean-Marc Peillex qui estime les travaux trop coûteux -près de 350 000 euros- et dangereux à cause de la présence d'amiante. L'ancien bâtiment pourrait, selon lui, être conservé. Une solution pour proposer des lits supplémentaires aux nombreux alpinistes engagés vers le Mont-Blanc.

Le démontage du mobilier intérieur va néanmoins, lui, démarrer avec une évacuation des déchets assurée par hélicoptère. Une demande a été faite pour un nouveau permis de démolition. S'il arrive en septembre elle pourra commencer. Dans le cas contraire le chantier devrait être reporté au printemps prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne