• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tessa Worley, sur des skis à 17 mois, championne à 23 ans

Tessa Worley au Grand Bornand en avril 2011 / © France 3 Alpes
Tessa Worley au Grand Bornand en avril 2011 / © France 3 Alpes

Vidéo. Madeleine Worley aime à le raconter: "un jour on lui a mis des skis à 17 mois et depuis elle ne les a plus quittés!". Tessa Worley, championne du monde de slalom géant s'est élancé en Nouvelle-Zélande, a pris de la vitesse au Grand Bornand avant d'atterrir sur un podium à Schladming.

Par Franck Grassaud

Tessa, de mère française et de père australien, a commencé à skier en Nouvelle-Zélande, sur le Mont-Lyford où ses parents avaient ouvert une école de ski. Elle passera son enfance ainsi entre l'Océanie et la France.

A 7 ans, direction le Grand Bornand pour une scolarité entre ski et tableau noir qui lui permettra d'accrocher des médailles et de décrocher le bac en 2008.

Interview Madeleine Worley
En avril 2011, le Grand Bornand célébrait le retour de ses champions et nous avions interviewé la mère de Tessa, Madeleine sur la passion dévorante de sa fille: le ski

Sa première épreuve de Coupe du monde, Tessa la fera justement sur un slalom géant en Espagne. C'était en 2007. Tessa n'ira pas au-delà de la première manche.

Nouvelle année, nouvelle Coupe du monde et enfin une bonne place, cinquième du géant de Sölden. Puis vint Aspen et ce fameux 29 novembre 2008 où Tessa Worley a remporté le slalom géant. Un moment fort car la France n'en avait pas remporté depuis 1999 avec Régine Cavagnoud.

'Re' victoire, 're' slalom géant en décembre 2009, à Åre. Après, on vous la fait courte, car des podiums en Coupe du monde, Tessa en a fait une dizaine dans des conditions parfois spectaculaires.

A Garmisch en 2011, Tessa Worley passe de la 19e place à la troisième en deux manches, un magnifique remontée qui lui permet de s'imposer sur la dernière marche du podium.

Et puis vint ce 14 février 2013, ce jour où l'horoscope annonçait aux 'Balances': tout est possible! Tessa est devenue championne du monde de slalom géant.

Un professionnalisme aiguisé


Ses partenaires parlent de son professionnalisme aiguisé. "Elle cible très bien l'essentiel et là elle ne laisse rien passer. Et là-dessus elle est hyper constante. Tout ce qui peut être des parasites, elle passe dessus", explique son entraîneur.

"Elle a beaucoup mûri au contact de son compagnon, Julien Lizeroux, sans rien perdre de sa spontanéité", souligne un proche. Le jour de la Saint-Valentin, Tessa a offert à Julien, présent à Schladming, l'or qu'il avait manqué aux Mondiaux-2009 à Val d'Isère, double médaillé d'argent du super-combiné et du slalom.

Généreuse, drôle, sympa, Tessa n'a qu'un défaut, elle ne sait pas chanter...et bien skiez maintenant! 

A lire aussi

Sur le même sujet

Givors : Réactions exaspérées des automobilistes

Les + Lus