Vallée de l'Arve : 50 ans après, le tracé du “FuniFlaine” remis en question

Photo d'illustration. / © Gregory YETCHMENIZA/MAXPPP
Photo d'illustration. / © Gregory YETCHMENIZA/MAXPPP

Sur le principe, tout le monde s'accorde sur le projet "FuniFlaine", mais beaucoup de questions divisent encore élus et habitants. Tracé, parkings... une concertation publique est en cours pour avancer sur ce projet aussi vieux que la station elle-même.

Par M.D.

La station de Flaine, en Haute-Savoie, fête ses 50 ans. A l'époque ses créateurs avaient imaginé une liaison téléportée entre la vallée de l'Arve, Magland et Flaine. Aujourd'hui appelé "FuniFlaine", ce projet visant à rejoindre le haut de la vallée en 19 minutes contre 50 par la route est au coeur des discussions.

Depuis le 24 janvier et jusqu'au vendredi 8 mars, les habitants peuvent faire part de leurs remarques à l'occasion d'une concertation publique. Trois réunions ont eu lieu dans les différentes communes concernées et l'implantation du funiculaire, prévue depuis le col de Pierre Carré à 1 844 m d'altitude, divise les habitants.
 
Vallée de l'Arve : 50 ans après, le tracé du "FuniFlaine" divise toujours
>> Ingrid Pernet-Duparc et Maxime Quemener

"C'est un peu la poule aux oeufs d'or. On dit : « C'est un terrain formidable donc il faut l'utiliser », mais je pense qu'il faut le faire à bon escient et garder un minimum les promenades à pied", estime Régis Lardennois, président de l'Association flainoise.

 

L'automobile en ligne de mire


Transport public ou remontées mécaniques ? C'est la question que se pose le président de l'association des résidents de Flaine. Favorables au projet, ses membres sont sceptiques quant au tracé actuel dit "optimal" par les élus. Ces derniers envisagent une liaison directe depuis Magland sur la ligne d'origine conçue par les créateurs de la station.

Objectif : 5, 5 km avec 3 gares et, à terme, un développement pour la station des Carroz et l'ensemble du Grand Massif. "Le point de départ depuis Magland va donner une perspective d'avenir extraordinaire puisque le consommateur va avoir le choix entre une billetterie qui l'amène sur Flaine directement ou sur le Grand Massif, récapitule Marc Iochum, maire Divers droite d'Arâches, les Carroz, Flaine. Et lorsqu'il arrive au col de Pierre Carrée, il a la possibilité de partir soit sur Flaine, soit sur les Carroz."
 

Perspectives d'avenir, disent-ils, avec cet ascenseur valléen qui permettra une liaison rapide et directe à Flaine. Mais c'est aussi l'automobile qui est visée dans le bas de la vallée, à Magland. Un espace devrait accueillir la gare de départ et son parking de 800 places.

Pollution et circulation dit-on en bas de la vallée alors qu'en haut, on parle mobilité douce et développement durable. "C'est simplement un mode de transport différent pour accéder à la montagne et nos clients qui ont fait de la route, qui ont eu des bouchons pour venir, viendront demain peut-être avec le train et seront directement reliés à Flaine sans avoir tous les inconvénients de la route", espère Patrice Bonnaz, directeur syndicat intercommunal de Flaine. La concertation publique est en cours pour ce projet énorme de 76 millions d'euros.

 

Sur le même sujet

Début de la vaccination contre la grippe en pharmacie

Les + Lus