Vers la fin du centre de ressourcement spirituel de l'Ermitage de Saint-Germain, en Haute-Savoie

Les locaux de l'Ermitage de Saint-Germain ont été "vidés" ce lundi 5 janvier, à la demande de l'évêque d'Annecy. Ce centre dit de ressourcement spirituel n'accueillera donc plus les prêtres et séminaristes qui pouvaient s'y recueillir en regardant le lac d'Annecy.

A 700m d'altitude, l'Ermitage de Saint-Germain est un lieu spirituel depuis le XIe siècle. On dit que Saint Germain, fondateur de l'Abbaye de Talloires, décida de s'y retirer dans une grotte pour mener une vie d'ermite. Au XVIe siècle, l'Ermitage accueilla ensuite Saint François de Sales pour passer les dernières années de sa vie. 

Au-delà du symbole religieux, ce centre s'est ouvert aux personnes souhaitant se retirer quelques temps de la vie moderne. Depuis 2012, l'Association pour le Rayonnement de Saint-Germain gérait ce lieu de retraite. Mais l'évêque d'Annecy, visiblement poussé par le curé de la paroisse de Talloires, a mis fin à cette activité, sans donner d'explication. Un coup dur pour l'association qui a récemment rénové la moitié des appartements.

Reportage Ariane Combes-Savary, Christian Mathieu, Virgine Muamba
Intervenants : Marie Barbieri, chargée de l'animation et de l'accueil, Ermitage de Saint-Germain; Bernadette Mulliez Association pour le rayonnement de l'Ermitage; Pauline Hervé, Association pour le rayonnement de l'Ermitage

L'évêque d'Annecy refuse de s'exprimer. Joint par téléphone, le curé de la paroisse évoque, lui, un problème complexe de droit canon??? Il promet de communiquer dans quelques semaines.

L'association, elle, assure qu'elle continuera le combat pour rouvrir d'une manière ou d'une autre ce lieu de retraite.