• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ils s'engagent pour le Téléthon en Rhône-Alpes

© Loïc Blache/ France 3 Rhône-Alpes
© Loïc Blache/ France 3 Rhône-Alpes

Ce vendredi 2 décembre 2016, le Téléthon célèbre ses trente ans. L'occasion de donner la parole aux chercheurs et malades mais aussi de revenir sur les avancées de la recherche et sur l'aide précieuse que fournit l'Association Française contre les Myopathies quotidiennement. 

Par Cyrielle Cabot


La parole aux chercheurs


Après une demi-heure d'exposé et quelques secondes de silence. Les questions fusent dans la salle de classe du collège François-d'Assise de Roanne. 

"Madame, comment on devient chercheur ?", "comment marche la thérapie génique ?" Autant d'interrogations auxquelles est venue répondre Karine Giraud-Triboult, chercheur. 

Depuis deux ans, l'établissement accueille l'opération "1000 chercheurs dans les écoles" organisée par le Téléthon. Des intervenants, malades ou chercheurs, se déplacent dans les écoles, partout en France, afin de sensibiliser à l'importance du Téléthon. Dans la Loire, quatre établissements y participent. 

Rendre concrets les cours de génétique


Pour les élèves de troisième, c'est aussi l'occasion concrète de voir à quoi peuvent servir leurs cours de génétique. Jusque là les schémas dans leur livre de SVT restaient abstraits et mystérieux. Grâce à l'intervention de la chercheur, ils découvrent comment ces connaissances peuvent aider à soigner les maladies génétiques qui touchent 3 millions de personnes en France.

Pour certain cela pourrait même créer des vocations. Car Karine Giraud-Triboult, qui travaille pour un laboratoire de recherche sur les cellules souches financé par le Téléthon, n'oubliera pas d'évoquer son quotidien de chercheur et de faire la lumière sur cette profession souvent méconnue. 

Voir le reportage d'Anthony Laurent, Loïc Blache, Philippe Gagnaire avec :
  • Camille Loiseau, professeure de SVT - Collège François-d'Assise de Roanne
  • Karine Giraud-Triboult, ingénieure au laboratoire I-Stem
Pour le Téléthon, les chercheurs expliquent leur travail aux collégiens
Voir le reportage d'Anthony Laurent, Loïc Blache, Philippe Gagnaire avec : Camille Loiseau, professeure de SVT - Collège François-d'Assise de Roanne Karine Giraud-Triboult, ingénieure au laboratoire I-Stem


La parole aux patients


Ce vendredi 2 décembre, le Téléthon fête ses 30 ans. L'occasion de se rendre compte du travail de l'AFM au quotidien. L'Association Française contre les Myopathies écoute les malades et les soutient dans la vie de tous les jours. C'est notamment le cas de la famille de Jocelyn, un adolescent du département de l'Ain qui a appris qu'il était atteint d'une maladie génétique il y a seulement quelques années.

A 16 ans, Jocelyn a un caractère bien trempé et il est bien décidé à atteindre son but : devenir ingénieur en robotique. 

Ce n'est pas son intérêt pour les supers-héros qui le pousse dans cette voie, mais le rêve de permettre aux personnes paralysées de remarcher. 

Victime d'une amyotrophie spinale, une maladie génétique qui engendre une atrophie progressive des muscles, Jocelyn est en fauteuil depuis ses 12 ans. 

Sa famille et lui ont donc du s'habituer à cette nouvelle vie. Et pour cela, ils ont reçu l'aide de l'AFM Téléthon. L'association se veut à l'écoute des patients, les conseille au niveau médical et aide même à aménager la maison. 

Maintenant, Jocelyn attend de terminer ses études pour se lancer dans sa carrière d'ingénieur en robotique et changer, grâce à ses recherches, sa vie et celles des autres personnes atteintes de cette maladie. 

Voir le reportage de Franck Grassaud et Benjamin Métral avec :
  • Jocelyn Pierrot
  • Valérie Pierrot
  • Hubert Pierrot
Le rêve de Jocelyn : devenir ingénieur en robotique
Un reportage de Franck Grassaud et Benjamin Métral avec : Jocelyn Pierrot Valérie Pierrot Hubert Pierrot - Franck Grassaud et Benjamin Métral




A lire aussi

Sur le même sujet

L'éclipse partielle de lune vue de l'Ain

Les + Lus