Annecy : J.O 2018... on solde les comptes !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Frédéric Lefrançois

Le Groupement d'Intérêt Public Annecy 2018 tenait aujourd'hui son dernier comité directeur.

C'était l'occasion pour les membres fondateurs : l'État, la Région Rhône-Alpes, CNOSF, le Conseil Général et la Ville d'Annecy, de dresser le bilan financier de la candidature française à l'organisation des Jeux Olympiques 2018.

La candidature aura coûté 26 millions d'euros, répartie de la façon suivante :

- 30% pour la communication,

- 30% pour la promotion à l'international,

- 25% pour les différentes "études",

et enfin 15 % pour les frais généraux.

Les membres du GIP ont présenté un budget à l'équilibre, il resterait même 250 000 euros de solde positif !

Ce résultat doit être affiné avec la réalisation des dernières opérations comptables dans les semaines à venir. Il sera très peu différent de celui indiqué.

Le solde final  sera réparti entre les cinq membres fondateurs (Etat, CNOSF, Conseil régional Rhône-Alpes, Conseil Général de la Haute-Savoie, Ville d’Annecy) conformément aux statuts qui prévoient qu’ils sont redevables d’un éventuel déficit ou bénéficiaires d’un éventuel excédent.

Ces cinq fondateurs ont  tout au long de la campagne soutenu activement la candidature. Le comité directeur du GIP Annecy 2018 souhaite que chacun des fondateurs affecte sa part du solde au bénéfice du sport.

Le comité directeur a ensuite décidé la dissolution du GIP au 30 novembre 2011 et donc sa liquidation. Il s’agit d’une phase normale dans la vie d’un GIP qui a toujours une durée limitée. Cette liquidation permettra d’apurer les comptes.

Les comptes seront transmis prochainement au Comité International Olympique et aux cinq fondateurs pour l’information de leurs instances.

Pour rappel c'est Pyeongchang (Corée du sud) qui a remporté la mise, devant Munich (Allemagne).

A l'occasion du vote final, Annecy avait été éliminé en obtenant seulement 7 voix sur 95 possible !

C'était en juillet dernier, et à l'époque ce résultat avait résonné comme une véritable humiliation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité