Avalanche du Manaslu: le regard d'alpinistes

Bernard Muller est himalayiste reconnu, Jean-Michel Asselin est un écrivain-alpinistes. En vidéo, leurs témoignages.

Moins connu que l'Everest ou l'Annapurna, le Manaslu est surnommé "la montagne tueuse" par les Népalais en raison du nombre d'alpinistes qui y ont perdu la vie depuis la première ascension en 1956. La dernière avalanche porte le bilan à au moins 62 morts depuis cette date.

Le Manaslu, littéralement "la montagne de l'Esprit", a été le théâtre du drame le plus meurtrier en 1972 lorsqu'une expédition sud-coréenne fut ensevelie par la neige en tentant de gravir son flanc nord-est. 15 personnes, dont 10 sherpas, périrent.

En 1981, Bernard Muller avait vaincu le géant par sa face ouest. Ils se souvient.


Jean-Michel Asselin est un alpiniste passionné par le Tibet et le Népal.