Chambéry (73) : Première défaite en championnat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Frédéric Lefrançois

En déplacement à Tremblay-en-France, la bande à Gardent s'est incliné sur le score de 32 à 26.

Chambéry, bousculé dans le combat physique, a subi sa première défaite de la saison à Tremblay-en-France (26-32), en craquant totalement dans les dernières minutes, jeudi lors de la 9e journée de D1.

 

Sans Xavier Barachet, victime d'une déchirure à une cuisse, les Chambériens ont

manqué de solutions offensives, venant constamment s'échouer en seconde période

sur la rugueuse défense des Tremblaysiens.

En l'absence de l'international français, si essentiel à Chambéry,c'est un autre arrière droit qui a brillé. Le Tremblaysien Damien Waeghe a marqué 10 buts (à 10 sur 13 aux tirs), survolant littéralement la seconde période.

En tête à la pause (15-14), les Chambériens ont ensuite complètement déjoué. Encore en course à quatre minutes de la fin (24-27), ils se sont subitement effondrés, incapables de soutenir l'intensité physique des banlieusards parisiens.

"On est passé au travers offensivement et défensivement", a regretté Philippe Gardent, l'entraîneur de Chambéry, au micro de Canal+ Sport.

"C'était une belle équipe en face... Je leur souhaite bonne chance, parce qu'avec un Waeghe comme ça, ils ne vont pas le garder longtemps", a-t-il remarqué, avant d'ajouter, beau joueur: "Ils méritent largement cette victoire."

 

"On essaie de suivre le rythme d'enfer que nous impose Montpellier, et ce n'est

pas simple
", a-t-il repris. "On y laisse des plumes. Je ne suis pas sûr que Montpellier

perde ici. Mais la saison est longue. Nous on laisse le titre de côté pour l'instant

et on s'occupe du match contre Zagreb
" en Ligue des champions dimanche.

 Montpellier se déplacera jeudi prochain à Tremblay, avec l'avantage d'être averti

du risque.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité