Cet article date de plus de 8 ans

En Isère, l'opération Sakado aura bien lieu mais sans Vinci-Codex

En raison de divergences entre l'association Vinci-Codex et l'association Sakado, qui devaient unir leurs forces pour distribuer des sacs bien garnis aux plus démunis, le lancement de l'opération est retardé.
© sakado.org
Les deux associations, qui avaient monté ensemble ce 'sympathique' projet d'offrir des sacs à dos aux SDF, n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur les modalités et la mise en oeuvre de la distribution.

Pour Vinci-Codex, chargée de la distribution des sacs, il fallait une distribution progressive durant les maraudes de nuit, en responsabilisant les bénéficiaires de ces dons, tout au long de l'hiver. "Le Samu Social, c'est une philosophie, la rue ça ne s'improvise pas", nous a déclaré Stéphane Gemmani, le président de Vinci-Codex, "nous avons 22 ans d'expérience et nous savons que la misère ne s'arrête pas une fois l'hiver passé".

Pour l'association Sakado, il fallait au contraire distribuer ces sacs pendant les fêtes, pour que les plus démunis ne se sentent pas exclus durant cette période délicate. Etaler ces dons ne correspondait pas au fonctionnement de l'association qui, depuis huit ans, a mis au point ce concept notamment à Montpellier.

Malgré l'énergie des uns et des autres, aucun accord n'a pu être trouvé. La distribution des 200 sacs à dos collectés sera finalement assurée prochainement par la Croix-Rouge, avec qui Claudy Montfort, de l'association Sakado, envisage de relancer le projet l'an prochain.

Du côté de Vinci-Codex, les maraudes continuent et un nouvel appel aux dons de couvertures est lancé.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité