• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Assomption : la procession religieuse de Notre-Dame de la Salette réunit 600 fidèles en Isère

La messe a réuni 600 fidèles à Notre-Dame de la Salette (Isère) avant la procession, en début d'après-midi. / © Dominique Semet / France 3 Alpes
La messe a réuni 600 fidèles à Notre-Dame de la Salette (Isère) avant la procession, en début d'après-midi. / © Dominique Semet / France 3 Alpes

C'est le deuxième lieu de pèlerinage pour l'Assomption : Notre-Dame de la Salette, en Isère, a attiré des centaines de fidèles ce jeudi 15 août. La messe maritale s'est déroulée en fin de matinée dans ce sanctuaire où la vierge Marie serait apparue à deux enfants il y a un siècle.

Par M.D. avec Ana Koroloff

Il y avait des randonneurs de passage, des touristes étrangers et les habitués. La messe en l'honneur de la vierge Marie a réuni plus de 600 fidèles à Notre-Dame de la Salette, jeudi 15 août. La fête maritale a été célébrée dès le début de matinée dans ce sanctuaire aux confins de l'Isère, perché à 1.800 mètres d’altitude.

"C'est un moment de recueillement dans la montagne, ça inspire la foi, je pense qu'on en a besoin de temps en temps, commente Greta qui s'y rend tous les ans. Notre-Dame de la Salette, c'est un petit peu comme un deuxième Lourdes." Et la comparaison n'est pas anodine : ce sanctuaire est le deuxième lieu, après Lourdes, à attirer le plus de pèlerins pour l'Assomption.

 

Sanctuaire au creux de la montagne


C'est là que la vierge Marie serait apparue à deux jeunes bergers il y a 173 ans, dans les alpages. "C'est un lieu privilégié pour faire la fête, célébrer cette joie que Marie est déjà au Ciel, explique Antoni Skalba, le recteur de La Salette. Ce lieu est devenu un sanctuaire international et Marie est au centre de cela car elle est toujours vue comme quelqu'un qui porte l'espérance, et je pense que ça attire les gens."
 

Chaque année, le sanctuaire blotti au creux de la montagne accueille près de 200.000 visiteurs. Pour s'y rendre le jour des célébration de l'Assomption, certains ont opté pour la randonnée : "C'est une tradition familiale de venir ici, commente une fidèle. Les parents de mon mari, ses grands-parents, ses arrières grands-parents viennent depuis très longtemps par le sentier des pèlerins, donc on l'a fait en réunissant toutes les générations."

Si la messe accueille son lot d'habitués, certains viennent pour la première fois, à l'image de Kim Mindy. Touriste coréenne, elle voulait découvrir cette fête religieuse catholique : "Je cherchais un endroit où célébrer l'Assomption, je me demandais comment les Français fêtaient cette journée. C'est amusant d'y assister, je n'ai pas la chance de célébrer ce jour en Corée du Sud." Après la messe, les pèlerins ont gravi le vallon derrière le sanctuaire pour la procession.

 

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus