Au congrès des maires de l'Isère, les élus expriment leurs inquiétudes

Taxe d'habitation, baisses des dotations de l'Etat : les maires de l'Isère sont sous tension. Samedi 13 octobre, se tenait leur 61ème congrès, à Heyrieux, en présence de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur. L'occasion pour les élus de faire part de leurs doléances.

Les maires de l'Isère sont remontés contre le gouvernement d'Emmanuel Macron et ils sont prêts à le faire savoir. Baisses des dotations de l'Etat, taxe d'habitation : la liste de leurs doléances étaient longues samedi 13 octobre à l'occasion de leur congrès annuel, en présence de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur en charge des collectivités territoriales.
 

Rassurer les élus


"Avec la disparition de la taxe d'habitation, les communes perdront un lien avec les citoyens. C'est non seulement la rupture d'un lien financier mais cela va aussi déresponsabiliser le citoyen par rapport aux services apportés par les collectivités", déplore Michel Savin, sénateur de l'Isère.

Jacqueline Gourault s'est affairée à rassurer au maximum le millier de maires et de conseillers municipaux réunis pour l'occasion, et ce malgré l'attente du remaniement ministériel. "Les dotations d'investissements aux communes n'ont cessé d'augmenter depuis cinq ans", rassure t-elle ainsi.  Message entendu pour Claude Nicaise, maire de Pact, une petit commune de 800 habitants. "Elle connaît le sujet. Elle était à l'association des maires de France. Elle m'a bien rassurée", explique t-elle. 

 
durée de la vidéo: 02 min 01
Au congrès des maires de l'Isère, les élus expriment leurs inquiétudes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter