Municipales 2020 : 3 moments forts à retenir du débat du 2nd tour de Bourgoin-Jallieu (Isère) diffusé sur France 3 Alpes

REPLAY. Le débat diffusé sur France 3 Alpes, ce lundi 15 juin, a réuni les trois têtes de liste qualifiées pour le second tour : le maire sortant Vincent Chriqui, son ancien adjoint à la sécurité Jean-Claude Pardal, et Damien Perrard.
Damien Perrard (Divers Gauche), Jean-Claude Pardal (LREM) et Vincent Chriqui (LR-Union de la droite) sont les invités du débat du 2nd tour des Municipales 2020 à Bourgoin-Jallieu (Isère).
Damien Perrard (Divers Gauche), Jean-Claude Pardal (LREM) et Vincent Chriqui (LR-Union de la droite) sont les invités du débat du 2nd tour des Municipales 2020 à Bourgoin-Jallieu (Isère). © France 3 Alpes

Le débat animé par Jordan Guéant a réuni les trois têtes de liste qualifiées pour le second tour à Bourgoin-Jallieu : le maire sortant Vincent Chriqui (LR), son ancien adjoint à la sécurité Jean-Claude Pardal (Div.centre/LREM) et Damien Perrard (DVG). Le maire sortant, arrivé en tête au premier tour, doit confirmer son avance. Nous avons retenu trois thèmes dans le débat : les enjeux politiques, la problématique du centre-ville et l’avenir du rugby.

 

Les trois candidats présents lors du débat

 


 

Les enjeux politiques


Le rappel des dissensions au sein de la majorité sortante a ouvert le débat, le premier tour ayant vu s’affronter, chose rare, le maire sortant et deux de ses adjoints. Vincent Chriqui s’est employé à minimiser cette dissidence, alors que Jean-Claude Pardal, son ancien adjoint à la sécurité et à la voirie, justifiait sa candidature par ses nombreux désaccords.
 

durée de la vidéo: 03 min 17
Bourgoin-Jallieu : union et désunion ©France 3 Alpes


S’en est suivi une passe d’armes à propos d’attaques malveillantes sur les réseaux sociaux et sur la vie professionnelle des deux anciens alliés, l’un et l’autre s’accusant mutuellement de ne pas être suffisamment disponibles pour sa commune : Vincent Chriqui est haut fonctionnaire à Paris, Jean-Claude Pardal est pilote de ligne. Damien Perrard, le candidat de gauche qui joue la carte de l’union, soutenu par cinq partis, s’est fait un plaisir de renvoyer ses deux adversaires dos à dos.

 

Comment redynamiser le centre-ville


Le constat est unanime, Bourgoin-Jallieu (28.400 habitants) souffre de la dévitalisation de son centre-ville, comme la plupart des villes moyennes. Comment y remédier ? Les candidats divergent sur les solutions. La municipalité sortante peut se targuer d’avoir lancé un plan de rénovation et d’embellissement du centre ancien et de ses rues piétonnes, investissant 9 millions d’euros. Vincent Chriqui estime qu’il a ainsi ramené le taux de vacance commerciale à 10 %, contre une moyenne de 13 % dans les communes de taille comparable. Le candidat LR entend poursuivre son action de rénovation, tout en améliorant également le stationnement et en bénéficiant du soutien de l’Etat, la ville étant retenue dans le projet de revitalisation « Cœur de ville ».
 

durée de la vidéo: 03 min 06
Bourgoin-Jallieu : redynamiser le centre-ville ©France 3 Alpes


Ses deux adversaires s’accordent sur la nécessité de redonner du souffle à un centre-ville anémié par l’essor des centres commerciaux à la périphérie, notamment le « Village des marques » créé dans la commune voisine de Villefontaine. Pour le candidat du centre, comme celui de la gauche, Bourgoin-Jallieu doit rééquilibrer la place de la voiture au profit des mobilités « douces », et mieux s’appuyer sur les leviers de l’intercommunalité, la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI). Damien Perrard mise également sur la création d’un « manager de centre-ville » et l’animation culturelle. Jean-Claude Pardal entend impliquer davantage les agents municipaux dans l’embellissement de la ville.

 

Le rugby, vitrine de la ville


Le seul sujet vraiment consensuel, c’est le CSBJ, le fameux club qui a fait de Bourgoin-Jallieu une grande terre de rugby. Le club a été sélectionné par la Fédération française de rugby pour faire partie de la Nationale, une division nouvellement créée qui regroupera les meilleurs clubs issus des quatre poules de la Fédérale 1.
 

durée de la vidéo: 03 min 15
bourgoin-Jallieu : le rugby comme vitrine de la ville ©France 3 Alpes


Autre bonne nouvelle, le CSBJ dispose d’un nouveau président, un chef d’entreprise, patron d’un groupe de 600 salariés. Les trois candidats rivalisent d’enthousiasme pour s’engager à continuer de soutenir l’ovalie berjalienne, « vitrine de la ville », sans oublier toutefois d’épauler aussi les autres clubs sportifs de la ville. 

 

Le contexte local


Cinquième ville de l’Isère en terme de population, avec 28 400 habitants recensés, la commune de Bourgoin-Jallieu est un ancien bastion de gauche, géré par quatre maires socialistes depuis 1967. Bourgoin avait basculé à droite en 2014 avec la victoire de l’ancien conseiller de François Fillon, Vincent Chriqui (UMP-LR).

Vincent Chriqui, élu en 2014, arrive en tête du premier tour avec 34.5% des voix, devant une liste de gauche à 30.6%. Une petite prouesse pour l'élu qui faisait face à deux candidatures issues de sa propre majorité : celle de Jean-Claude Pardal pour LREM (21.8%) et de Joseph Benedetto pour "Agir" (3.5%). A noter le très faible score du RN, incapable de se maintenir au second tour car à moins de 10%.

Vincent Chriqui, candidat malheureux aux législatives de 2017 après avoir été l'un des tous derniers fidèles d'un François Fillon en pleine déroute, espère donc rebondir et rempiler pour un second mandat.

 

Revoir le débat dans son intégralité

 

Municipales 2020 : Débat du 2nd tour à Bourgoin-Jallieu (Isère)

 


 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections