• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Classes surchargées, fermetures ... les effets pervers du dédoublement des CP et CE1 des quartiers défavorisés en Isère

Pour cette rentrée 2018-2019, l'école Ambroise Croizat à Saint-Martin-d'Hères perd une classe et se retrouve avec une classe à trois niveaux. / © France 3 Alpes
Pour cette rentrée 2018-2019, l'école Ambroise Croizat à Saint-Martin-d'Hères perd une classe et se retrouve avec une classe à trois niveaux. / © France 3 Alpes

Classes surchargées, fermetures … En Isère, parents et enseignants dénoncent les effets pervers du dédoublement des classes CP et CE1 dans les quartiers défavorisés. Les créations de postes sont insuffisantes. Résultat, pour habiller Paul, on a déshabillé Jacques !

Par AH

C’était une promesse du candidat Emmanuel Macron avant son élection. Le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les quartiers défavorisés.

Sauf que cette mesure a des effets pervers selon certains syndicats d’enseignants et de parents d’élèves car les créations de postes ont été insuffisantes.

Résultat : pour habiller Paul, on a déshabillé Jacques.


Pas assez de création de postes


42 postes créés cette année en Isère ​​​​​​ alors que le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les quartiers défavorisés en consomme 65, selon le syndicat Snuipp-FSU.

Le calcul est vite fait. 23 postes à trouver, dans d'autres quartiers, dans d'autres communes ... 

Et ce sont les classes ordinaires et écoles rurales qui ont trinqué selon le syndicat enseignant. 

La présidente de la FCPE Isère, Marie-Noëlle Sarter fait le même constat.

Les enfants qui connaissent des difficultés scolaires ne sont pas tous dans les zones d'éducation prioritaire et ils se trouvent pénalisés dans des classes souvent surchargées, selon elle.
 
Classes surchargées, fermetures ... les effets pervers du dédoublement des CP et CE1 des quartiers défavorisés en Isère
Classes surchargées, fermetures … En Isère, parents et enseignants dénoncent les effets pervers du dédoublement des classes CP et CE1 dans les quartiers défavorisés. Les créations de postes sont insuffisantes. Résultat, pour habiller Paul, on a déshabillé Jacques ! Intervenants : Laetitia Mekerke parent d'élève école Ambroise Croiza ; Marjorie Michel parent déléguée école Ambroise Croizat ; David Queiros Maire (PCF) de Saint-Martin-d'Hères ; Catherine Blanc-Lanaute secrétaire départementale SNUipp-FSU Isère Equipe : Vincent Habran, Dominique Semet, Lisa Bouchaud








 

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus