A Crémieu en Isère, des marronniers sèment la discorde

L'association des amis citoyens pour Crémieu conteste la décision de la mairie de faire abattre 3 marronniers centenaires qui ornent depuis toujours l'une des entrées de la ville. Le maire affirme n'avoir pas le choix pour des raisons de sécurité.

© Nathalie Rapuc
"Non au massacre des arbres".

Les amis citoyens de Crémieu sont prêts à faire le siège pour empêcher l'abattage des 3 marronniers qui ornent l' une des entrées de la ville, par le boulevard de la Porte Neuve.

Une décision municipale motivée par des raisons de sécurité par le maire, qui veut donc faire abattre ces marronniers et installer des ralentisseurs afin de réduire les risques à l'entrée de la ville. L'édile rappelle aussi que ces arbres, pour certains malades, représentent un danger en cas de choc.

Mais l'association n'en démord pas et invite la mairie à trouver d'autres moyens que l'abattage de ces arbres historiques. Limitation de vitesse, panneaux, chicanes etc...."autant de moyens qui permettent de conserver ce qui est précieux", souligne la présidente de l'association dans un communiqué.

Le bras de fer est donc engagé, l'abattage est prévu dans le courant des vacances de la Toussaints, mais il faudra sans doute "décrocher" les militants de l'association avant de faire ronronner les scies.

Le reportage de Denis Dugué et Nathalie Rapuc
 
durée de la vidéo: 02 min 10
marronniers de la discorde


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société écologie environnement paysages à l'antenne vos rendez-vous
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter