Damien Guiguet a officiellement démissionné à Meylan,

© France Alpes
© France Alpes

C'est lui-même qui l'a annoncé ce samedi 14 octobre. Damien Guiguet a remis il y a 2 jours sa démission au préfet de l’Isère. Le maire UDI de Meylan s'y était engagé quand 13 élus de sa majorité avaient refusé de voter le budget de la ville en mars dernier. 

Par France 3 Alpes

C'est désormais Jean-Claude Peyrin, premier adjoint, qui assurera l'intérim.. Le préfet de l'Isère a pris acte de la démission de Damien Guiguet qui ne quitte pas tout à fait la ville puisqu'il siègera en tant que conseiller municipal.

Sur son compte Facebook, l'homme fait toutefois part de sa tristesse "de renoncer à un mandat qui (m)’a fait vivre une des périodes les plus exaltantes de( m)a vie ". et dénonce "des influences souterraines médiocres inspirées par la rancœur ".

Sur les 25 élus de la majorité, 13 lui avaient tourné le dos et refusé de voter le budget, dénonçant une gouvernance autocratique.

Fer de lance de l'opposition, Jean-Philippe Blanc avait évoqué "une forme de népotisme" et déclaré :"lui seul décide, nous ne sommes qu’une chambre d’enregistrement de ses propres décisions ". 

Damien Guiguet avait pris les rênes de la commune après la démission de l'ancien maire, Marie-Christine Tardy, dont il était le premier adjoint. C'était en septembre 2015.
L'élue avait également démissionné. Mise en examen à l'époque pour corruption passive et prise illégale d'intérêts, Marie-Christine Tardy avait évoqué des raisons de santé.

En avril 2016, elle avait été condamnée à 18 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grenoble, pour avoir favorisé les subventions aux chantiers pour lesquels travaillait son mari.

Le conseil municipal doit siéger la semaine prochaine pour désigner un nouveau premier magistrat à la 5ème ville de l'aglomération grenobloise

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus