Avant même le début de son édition 2023, le festival Berlioz, du 20 août au 3 septembre, est certain d'entrer dans la légende. De grands noms et de grands événements animeront la Côte-Saint-André, en Isère, qui aura même le privilège de voir le grand chef britannique John Eliot Gardiner fêter son 80e anniversaire en scène au son de l'opéra "Les Troyens".

"Rendez-vous compte : on va donner 'Les Troyens' dirigé par le plus grand chef du monde, ici dans le village natal de Berlioz... Alors que lui-même n'a jamais eu le bonheur de l'entendre à Paris, de son vivant", se réjouit, pas peu fier, Bruno Messina, grand ordonnateur du festival Berlioz organisé chaque été à la Côte Saint André, dans l'Isère.

Le grand chef britannique John Eliot Gardiner viendra dans la terre natale d'Hector Berlioz pour cette édition 2023, qui aura lieu du 20 août au 3 septembre. Il sera à la baguette de son orchestre révolutionnaire et romantique pour diriger le monumental opéra "Les Troyens" (environ 4 heures), lors de deux soirées au Château Louis XI. Il y fêtera, par la même occasion ses 80 ans.

La Côte Saint André avant Salzbourg et Berlin

Son passage en Isère les 22 et 23 août prochains constitue le prélude d'une tournée qui passera ensuite, par Salzbourg, Versailles et Berlin. Pas moins !

D'autres grands noms, il y en aura, bien sûr. À peine, le "maestro" britannique aura-t-il quitté la scène du château Louis XI, que c'est le chef suisse Charles Dutoit qui donnera sa version de la "Damnation de Faust", à la tête de l'orchestre de la Suisse romande associé au chœur de Radio France. 

Une autre formation suisse, l'orchestre de chambre de Lausanne, mettra au programme, non pas la musique de l'enfant du pays, mais un musicien des plus appréciés par Berlioz lui-même : Ludwig Van Beethoven. Avec à sa tête, un chef que cet orchestre connaît davantage dans le rôle de violon solo : le français Renaud Capuçon. À la baguette le 20 août à 21 heures, il reviendra le lendemain sur scène pour accompagner ses jeunes talents du violon pour un programme Liszt et Mendelssohn.

Une grande fête populaire délocalisée

Des noms, de grands concerts et la fête populaire : c'est devenu une constante lors de ce festival. Même si sa soirée principale n'aura pas lieu à la Côte-Saint-André cette année. Le samedi 26 août, dès 17 heures, c'est dans l'écrin du couvent des Carmes de Beauvoir-en-Royans qu'aura lieu la grande fête populaire de l'édition 2023. 

Assurément un grand moment. Les centaines de spectateurs en prendront plein les yeux, tout d'abord, avec une création mondiale nommée : Sisyphe, et une installation vidéo, musique électroacoustique et solistes de Zad Moultaka. 

À peine les rayons du jour disparus, le célèbre "Carmina Burana" de Carl Orff s'élèvera dans la nuit interprété par le chœur et l'orchestre du Teatro Regio, l'opéra de Turin.

Berlioz, c'est l'époque du mythe moderne : celui du héros que l'on construit comme une rock star !

Bruno Messina, directeur du festival Berlioz

Mais revenons au thème de cette édition : "Mythique !", comme le claironne déjà l'affiche de l'édition 2023. "Berlioz, vous savez, c'est l'époque du mythe moderne", s'enthousiasme Bruno Messina. "Autrement dit, l'époque du héros tel que l'on construit une rock star de nos jours. Lors de ce festival, il y aura donc la place pour les mythes qui l'ont inspiré comme le cheval de Troie ou " Faust", mais aussi, la façon dont on a élevé au rang de mythes, des personnages comme Liszt, Chopin, Georges Sand, ou Victor Hugo."

Et Berlioz, alors : n'était-il pas un mythe lui-même ? "Il y aura dans ce festival tout ce qui permettra à nouveau de raconter d'une manière inédite son extraordinaire vie", promet Bruno Messina. "Le mythe Berlioz, quant à lui, se porte de mieux en mieux, car il rejoint enfin son temps. Il disait toujours qu'il faudrait certainement du temps pour que l'on comprenne sa musique... Je pense que le moment de cette rencontre est arrivé".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité