Cet article date de plus de 3 ans

Fin de la garde à vue pour le Zadiste interpellé à Roybon (Isère) après l'agression de 2 habitants

L'homme placé en garde à vue hier, mercredi 6 juin 2018, suite à la perquisition menée sur la ZAD de Roybon, en Isère, a été remis en liberté ce jeudi à la mi-journée. Il avait été interpellé après l'agression de 2 habitants.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © PHILIPPE DESMAZES / AFP.
Sa garde à vue a donc pris fin ce jeudi 7 juin 2018 en fin de matinée. Un homme avait été interpellé hier, mercredi, suite à la perquisition menée dans la ZAD de Roybon, en Isère.

Une importante opération de gendarmerie avait été déclenchée ce mercredi 6 juin dans le courant de l'après-midi. De nombreux gendarmes, appuyés par un hélicoptère, avaient investi la ZAD, la "zone à défendre", de Roybon qu'occupent depuis plus de 3 ans maintenant les opposants au Center Parcs.

Les gendarmes cherchaient les auteurs de l'agression survenue le matin même dans les environs. 2 habitants de Roybon avaient été attaqués par des hommes encagoulés, armés de battes de baseball.


Un homme avait été placé en garde à vue suite à cette opération. Occupant de la ZAD, il avait été reconnu par la première victime. Cette dernière affirme avoit été agressée par 5 individus. 4 d'entre-eux portaient une cagoule mais le 5ème avait agi à visage découvert.

Lors de sa garde à vue, l'homme a usé de son droit au silence. La perquisition menée dans la ZAD n'a pas permis de retrouver d'autres éléments.

La garde à vue a finalement été levée en fin de matinée. L'enquête se poursuit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
projet center parcs société polémique politique