Après la mort d'un pratiquant sur sa via ferrata, la ville de Grenoble invite à la prudence

© Yann Gonon - France 3 Alpes.
© Yann Gonon - France 3 Alpes.

Aucune anomalie n'a été découverte après la mort d'un pratiquant sur la via ferrata de la Bastille à Grenoble. Une homme de 50 ans est décédé, sans doute des suites d'un malaise. La ville invite cependant à la prudence.

Par Yann Gonon

Les services de la ville de Grenoble appellent donc à la prudence après la découverte du corps d'un homme accroché à la paroi mercredi dernier dans la via ferrata de la Bastille. Un contrôle a été réalisé dans la journée et n'a, selon un communiqué, "démontré aucune anomalie"

La via ferrata reste donc ouverte mais la ville invite les usager "à faire preuve de prudence". Elle rappelle qu'il est "essentiel, pour tous de s'équiper correctement : un baudrier avec deux longes par personne, et des chaussures adaptées à la pratique de la montagne. Il est également fortement déconseillé de partir seul".

C'est une monitrice d'escalade qui a découvert le drame, ce mercredi le 8 novembre 2017, alors qu'elle s'apprêtait à emprunter la via ferrata de la Bastille à Grenoble. Le corps d'un homme âgé d'une cinquantaine d'années était accroché à la falaise.


Le pratiquant retrouvé mort était âgé de 55 ans. Originaire de la Drôme, il aurait succombé à un malaise d'après les résultats de l'autopsie.



Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus