"Ça me donne le courage d'avancer" : à Grenoble, des migrants racontent leur exil dans une pièce de théâtre

Publié le
Écrit par M.D. avec Jean-Christophe Pain

L'association grenobloise Apardap accompagne 14 migrants sur scène pour raconter leur exil. La pièce de théâtre "vies exilées, vies cabossées" sera présentée le 20 mai à la Vence Scène de Saint-Egrève, en Isère.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"Ne rien faire ou tenter sa chance." Sur scène, M'bemba Dramé raconte son départ, son voyage, son vécu. Les raisons qui l'ont conduit à fuir son pays, quitter tous ses proches. Lui et treize autres migrants, âgés de 19 à 60 ans, se prêtent à l'exercice dans la pièce de théâtre Vies exilées, vies cabossées.

Tout part d'un atelier mis en place à Grenoble par l'association de parrainage républicain pour les demandeurs d’asile et de protection (Apardap). Cette année, les participants écrivent eux-mêmes l'histoire qu'ils racontent. La leur.

"On est conscient, à notre départ, du risque que nous prenons mais c'est le pour et le contre. Ne rien faire ou tenter sa chance, expose M'bemba. Il y a une telle galère là-bas, une telle souffrance qu'on se dit 'pourquoi ne pas essayer ?'"

Le jeune homme décrit sa quête d'un avenir en Europe. Mais pour les femmes, c'est une autre histoire. "La majorité des femmes viennent ici parce qu'elles fuient des mariages forcés, l'excision, les guerres, la famine", témoigne Chantal Garcia, comédienne dans la même pièce de théâtre.

durée de la vidéo : 02min 03
"Ça me donne le courage d'avancer, d'aller plus loin" : à Grenoble, des migrants racontent leur exil dans une pièce de théâtre ©France 3 Alpes

14 comédiens, 14 histoires

Venus de Guinée, du Congo ou du Gabon, les 14 exilés sont arrivés en France depuis peu ou des années. Trois d'entre eux sont sans papiers. Ils sont dirigés par l'un des leurs, Jaurès Gamba, conteur et comédien professionnel congolais, qui a dû lui aussi s'exiler.

"J'ai vécu, j'ai connu des choses… Ce n'est pas possible. Quand tu l'entends, tu compatis avec moi. Et moi, ça me décharge un tout petit peu. Ca me donne le courage d'avancer, d'aller plus loin, décrit-il. C'est pour ça qu'on a cette façon de marcher solennellement, avec fierté. C'est tout ce qu'il nous reste. Dès qu'on perd ça, c'est fini."

Cette troupe, baptisée "Les indisciplinés", a été créée grâce à l'Apardap qui permet à des citoyens français de parrainer des migrants pour les accompagner dans leurs démarches en France. La pièce Vies exilées, vies cabossées sera présentée vendredi 20 mai, à 20h30, à la Vence Scène de Saint-Egrève, en Isère.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité