La chute de l'immobilier à Grenoble inquiète les propriétaires

Moins 6,4%. Le chiffre inquiète les propriétaires immobiliers à Grenoble. C'est la baisse sur un an du prix de vente médian au mètre carré des appartements anciens. Il émane d'une étude publiée par les Notaires de France. Un record qui étonne, alors que le marché national est dynamique.
 

Pas encore une chute vertigineuse, mais un sérieux décrochage. Moins 6,4% entre 2017 et 2018. Le prix médian au mètre carré dans le logement ancien à Grenoble affiche la plus forte baisse du pays.

Ce sont les Notaires de France qui le disent, et sur le terrain, les agents immobiliers le constatent au quotidien : l'offre d'appartements est forte et les acheteurs sont bien décidés à négocier.
 
durée de la vidéo: 01 min 46
Chute de l'immobilier grenoblois

Pour le président isérois de la Fédération Nationale de l'Immobilier, l'une des principales raisons de cette chute des prix est la perte d'attractivité de Grenoble au profit de Lyon. Les candidats à l'achat auraient actuellement des budgets plus serrés.

Et l'image de l'agglomération se serait dégradée ces dix dernières années sur fond de faits divers. Sans oublier les problèmes d'accessibilité.

Ce phénomène de baisse des prix, quasiment unique en France, ne devrait pas s'inverser dans les mois qui viennent. La pression démographique est faible actuellement sur Grenoble.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie