"Dans l'humanitaire, on se remplit le cœur" : un ancien mécanicien de la Sécurité civile raconte 35 années de secours

Francis Delafosse, ancien mécanicien d'équipage dans la Sécurité civile, raconte dans ses mémoires les interventions qui ont marqué sa carrière, en mer puis en montagne. Un récit intitulé "Au cœur de l'Alouette" dans lequel il retrace 35 années de sa vie passées à sauver celle des autres.
Francis Delafosse a été mécanicien d'équipage dans le groupement d'hélicoptères de la Sécurité civile pendant plus de 35 ans.
Francis Delafosse a été mécanicien d'équipage dans le groupement d'hélicoptères de la Sécurité civile pendant plus de 35 ans. © France 3 Alpes

Dans ses carnets de vol soigneusement conservés, il garde la trace de plus de 35 années de rencontres, de succès, et parfois de drames. Francis Delafosse était mécanicien d'équipage dans le groupement d'hélicoptères de la Sécurité civile. A bord, il était le trait d'union entre le pilote et les personnes en détresse, treuillant les victimes à qui il délivrait parfois les premiers soins. Il est de cette génération qui a vu se développer le secours aérien grâce à un appareil mythique : l'Alouette.

"Cet hélicoptère a assuré le secours pendant une quarantaine d'années, se rappelle l'ancien mécanicien d'équipage. Pendant plusieurs années, il n'y avait que celui-là sur l'ensemble de la France, surtout à partir du moment où on a pu y adapter un treuil. C'est devenu non pas un hélicoptère qui faisait de la dépose ou bien de l'assistance, du transport de matériel. Là, on intervenait directement sur les blessés."

Un ancien mécanicien de la Sécurité civile raconte 35 années de secours dans ses mémoires

 

"Servir d'exemple"

Il y a 16 ans, sur l'aérodrome du Versoud (Isère), cette figure du secours prenait sa retraite après 6 300 heures de vol. Francis Delafosse s'est depuis attelé à écrire ses mémoires intitulées Au coeur de l'Alouette. Un moyen de laisser une trace à ses enfants et de coucher sur le papier des souvenirs parfois douloureux.

Le plus marquant ? Son intervention sur la tragédie du Drac en 1995. Six enfants et une femme qui accompagnait leur classe en sortie scolaire au bord de la rivière sont morts dans un lâcher d'eau du barrage. "A chaque fois que je treuillais, je récupérais un enfant dans mes bras. Je pensais à tous les parents qui allaient pleurer en allant chercher leur enfant à l'école le soir. Ca faisait beaucoup à digérer", nous racontait-il en 2005.

Des premières missions en mer du nord jusqu'aux interventions les plus périlleuses dans les Alpes, Francis Delafosse raconte une vie au service des autres dans son livre. "Mon tout premier secours, c'était en mer. On est arrivé à temps, avant que le baigneur coule. Quand vous remontez une vie au bout d'un câble, c'est extraordinaire", décrit l'ancien mécanicien qui espère, avec cet ouvrage, "servir d'exemple aux plus jeunes".

"Maintenant, ils voient les stars, l'argent facilement gagné dans le monde du spectacle, etc. Dans l'humanitaire, on ne se remplit pas les poches mais on se remplit le coeur. Et ça, on ne peut pas nous le reprendre." Comment faire d'un rêve d'enfant, un métier ? Ce pourrait aussi être le titre de son récit. Un ouvrage à commander auprès de son auteur, lui-même, par courriel : aefd38@gmail.com.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
portrait culture aviation économie aéronautique littérature livres